Afrique de l'Ouest: « BRVM Fintech Innovation Challenge» - La BRVM annonce le lancement de la deuxième édition de son concours

La Brvm annonce le lancement de la deuxième édition de son concours de projets Fintech "Brvm fintech innovation challenge" en vue de sélectionner des talents initiateurs de projets qui bénéficieront d'un accompagnement pour mettre en œuvre leurs projets dans son laboratoire Brvm Fintech Lab ».

Selon un communiqué reçu au Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos), la période de réception des dossiers de candidature s'étend du 02 au 31 juillet 2019.

Ce concours, précise-t-on, est ouvert aux jeunes talents, personnes physiques âgées de 18 à 40 ans ou startups établies dans la région , qui sont porteurs de projets innovants dans la Fintech afin de les mettre en oeuvre à travers le laboratoire des technologies numériques de la Brvm « Brvm Fintech Lab ».

La Brvm voudrait ainsi accompagner le système financier sous régional dans l'innovation et l'anticipation sur les disruptions futures et contribuer au développement de Startups digitales spécialisées dans la Fintech.

Un jury composé de spécialistes dans les domaines concernés sélectionnera les quatre (04) meilleurs projets identifiés comme étant les plus innovants et capables de relever de réels défis métiers dans le secteur des services financiers.

Les candidats retenus auront une période de 6 à 12 mois pour mener à bien leurs projets dans le laboratoire de la Brvm.

Pour la deuxième édition, les candidats devront proposer des projets en rapport avec la technologie Blockchain, la Data analytics, les innovations dans les services bancaires et de paiement, la titrisation des actifs et leur digitalisation, la sécurité des services financiers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.