Angola: Le gouvernement clarifie sur la drogue saisie au Sénégal

Ministre de l'Intérieur, Angelo da Viegas Tavares

Luanda — Le ministre angolais de l'Intérieur, Angelo Veiga Tavares, a démenti lundi que la Présidence de la République angolaise ait commandé des véhicules du Brésil qui transportaient de la drogue dissimulée dans leur intérieur, saisie au Port de Dakar, au Sénégal.

"Ce que nous pouvons dire clairement et nier est le fait que ces véhicules soient la propriété ou avoir été commandés par la Présidence de la République (de l'Angola). La Présidence de la République n'a pas commandé de véhicules et n'a aucun lien avec cette affaire, a-t-il indiqué.

Selon les agences de presse britanniques Reuters et espagnole EFE, les autorités sénégalaises ont annoncé dimanche la saisie de 798 kilogrammes de cocaïne dissimulés dans des voitures transportées par un navire brésilien à destination de l'Angola.

Le ministre a confirmé que la drogue avait été saisie et dissimulée dans une marchandise destinée à Luanda, dont le propriétaire est inconnu.

"Certaines personnes de mauvaise foi ont pris les premières nouvelles et ont cherché à diffuser ces informations, mais ces informations sont fausses", a-t-il déclaré, ajoutant que l'Angola travaillait avec le Sénégal pour clarifier l'affaire. À cette fin, Angelo Veiga Tavares a annoncé que le bureau angolais d'Interpol interagissait avec son homologue sénégalais et qu'une équipe du Service d'investigation criminelle (SIC) se rendait mardi à Dakar pour travailler en vue de la clarification de l'affaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.