Sénégal: Importation par le Sénégal de déchets plastiques venant des Etats Unis: Greenpeace Afrique déplore une décision contraire aux ambitions du Chef de l'Etat

communiqué de presse

Dakar, le 3 Juillet 2019 : Dans un article publié récemment, le journal anglais,   The Guardian ,  révélait que le Sénégal figurait parmi les onze pays dans le monde où des centaines de milliers de tonnes de plastique sont expédiées chaque année, en provenance des Etats Unis d'Amérique. Le Sénégal a, à lui seul, importé mille tonnes de déchets plastiques par mois au cours des trois premiers mois de cette année. Une décision qui, selon la même source, fait suite à l’interdiction d’entrée des déchets plastiques en provenance des Etats Unis, par la Chine.

Réagissant à cette information, Greenpeace Afrique déclare :

“C’est avec un grand intérêt que Greenpeace avait salué l’appel du Président de la République, Monsieur Macky Sall, à une mobilisation générale pour forger l’image d’un nouveau Sénégal avec zéro déchet. Mais aujourd’hui, nous sommes très surpris d’apprendre l’importation de déchets venant des Etats Unis par le Sénégal. Nous déplorons cette décision qui est contraire aux ambitions du Chef de l’Etat sénégalais et à la loi 2015-09 du 21 avril 2015 relative à l’interdiction de la production, de l’importation, de la détention, de la distribution, de l’utilisation de sachets plastiques de faible micronnage et à la gestion rationnelle de déchets plastiques.

Au Sénégal, la problématique de la pollution plastique constitue une menace sérieuse pour l’écosystème en général avec des conséquences graves sur la santé publique des sénégalais.  Pourtant, les industries responsables de la production massive de cette substance toxique continuent de développer leurs activités.

Notre cadre de vie et le paysage urbain sont détériorés par la présence des déchets plastiques.  Nous assistons tous les jours à des images inquiétantes de plages couvertes de déchets plastiques. L’ampleur de la contamination du milieu marin par les déchets plastiques est aussi énorme. C'est pourquoi nous pensons que le gouvernement du Sénégal devrait réduire voire bannir le plastique au lieu d’importer des tonnes de plastiques d’autres pays.

Greenpeace invite le Sénégal à prendre des mesures fortes qui conduiront à l'élimination totale des plastiques dans le pays. Il faut inverser le cours de la pollution plastique en prenant des mesures pour empêcher sa production et/ou son importation par les entreprises. Celles-ci doivent investir dans des systèmes innovants de distribution plus durables permettant de réduire le recours aux emballages en plastique.

Dans le cadre d’un mouvement mondial #BreakFreeFromPlastic ou #LibéronsNousDuPlastique, Greenpeace et d’autres organisations se mobilisent afin de créer le véritable changement dont nous avons besoin pour assurer un avenir sans plastique qui soit plus sain pour nos familles, nos communautés et les espèces qu’abrite la planète”.

FIN

 

Plus de: Greenpeace

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.