Madagascar: Andry Rajoelina - On peut réduire de moitié les prix de l'électricité d'ici cinq ans

Madagascar accueille la 2e réunion de reconstitution du FAD 15.

La révolution énergétique est lancée et le président de la République, Andry Rajoelina, entend réaliser son « Velirano » de réduire de moitié les prix de l'électricité.

Inévitablement, la victoire des Barea de Madagascar contre le Nigéria a été évoquée lors de l'ouverture de la 2e réunion de reconstruction du 15e Fonds Africain de Développement (FAD 15) qui s'est déroulée, hier, au Carlton Anosy.

Anthony

De nationalité nigériane, le président de la BAD, Akinwumi Adésina, a reconnu fraternellement la défaite des Super Eagles face aux Barea. Tout en rappelant que le coach de l'équipe nationale nigériane est marié à une Malgache. Une manière en somme de faire entendre qu'il y a des liens qui unissent les deux pays. Mieux, et comme il l'a rappelé hier, Madagascar qu'il aime, et auquel il est personnellement attaché. Tout simplement parce qu'en 2015, quand il a visité le projet rizicole du Bas Mangoky, il avait, en accord avec sa femme, adopté le petit Anthony qui souffrait d'une malnutrition sévère. « Actuellement, notre fils Anthony grandit et est bien nourri. Il réussit très bien à l'école et figure parmi les meilleurs de sa classe », a témoigné le président de la BAD. Cet épisode, qui démontre que le président Adésina est aussi un homme au grand cœur, ressemble à l'histoire de Madagascar, un pays qui a toutes les chances de réussir son développement, comme le petit Anthony qui réussit actuellement dans son école malgré son passé marqué par la misère. Il réussit grâce à ses parents adoptifs, mais aussi et surtout grâce à sa volonté et sa capacité de réussir dans la vie.

Miracle

Et c'est à l'image même des Barea, qui réalisent le miracle à la CAN 2019, et qui prouvent qu'impossible n'est pas Malgache, comme l'a rappelé, hier, le président de la République, Andry Rajoelina. « Madagascar est un beau pays qui a tout le potentiel pour devenir un pays modèle de développement en Afrique. Le peuple Malgache est un peuple vaillant, courageux et téméraire. Il sait se donner les moyens de ses ambitions et est capable de grande chose. A la preuve de l'exploit de notre équipe nationale BAREA, impossible n'est pas Malgache et les années futures le prouveront », a-t-il déclaré dans son discours. Le plan de développement de Madagascar a besoin de l'appui des partenaires, selon toujours le président Andry Rajoelina. « Pour cela, nous comptons sur la Banque Africaine de Développement, dont nous sommes membres, et aussi sur le soutien des pays contributeurs, dont les représentants ici présents découvrent Madagascar pour la première fois.», a t-il déclaré.

Impacts significatifs

Justement, la BAD figure parmi les plus grands bailleurs de fonds de Madagascar. Depuis son adhésion à la BAD en 1977, la Grande Ile a bénéficié d'un financement total de 1,9 milliards USD de la BAD, dont 1,17 milliards provenant du FAD. Les projets actuellement en cours totalisent 366 millions USD. Des projets qui ont des impacts significatifs pour le développement de Madagascar. Pour ne citer, entre autres, que le projet énergétique Sahofika, financé par la BAD et avec lequel on a la possibilité d'atteindre 300 Mw. Sur ce point, le président de la République, Andry Rajoelina, de mentionner que, le moment est venu de rattraper le temps perdu. « En 59 ans, Madagascar n'est arrivé à produire que 400 Mw qui sont insuffisants pour les 25 millions de Malgaches. D'ici cinq ans, nous allons doubler, voire tripler notre production énergétique afin de pouvoir réduire de moitié le prix de l'électricité », a-t-il déclaré.

Un objectif qui a toutes les chances d'être atteint grâce à la détermination des autorités actuelles, et avec l'appui de la BAD qui va déterminer à l'issue de cette réunion au Carlton, l'enveloppe du FAD, 15 dans son ensemble. Une fois de plus, Madagascar figurera parmi les bénéficiaires privilégiés de ces fonds. Nous en reparlerons.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.