Algérie: Le Gouvernement favorable à toute initiative de dialogue rassemblant les Algériens

Photo: Wikipedia
Abdelkader Bensalah

Alger — Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Hassane Rabehi, a affirmé, mardi à Alger, que le Gouvernement "est favorable à toute initiative de dialogue national, à même de rassembler les Algériens".

Répondant, en marge de la clôture de la session ordinaire du Parlement pour l'année 2018-2019, au Conseil de la nation, aux questions des journalistes sur les sessions du dialogue national qu'organisera l'opposition samedi prochain à Alger, M. Rabehi a indiqué que le Gouvernement "est favorable à toute initiative de dialogue, basée sur les valeurs nationales, à même de rassembler et non de diviser les Algériens, tout en préservant leur sécurité et stabilité".

Concernant l'organe gouvernemental installé, fin juin dernier, et chargé du suivi des activités économiques et projets susceptibles de connaître une perturbation, en raison des mesures conservatoires, le ministre a dit que "des commissions s'attellent à l'examen de ce dossier pour recenser les entreprises pouvant bénéficier de cette mesure, car l'objectif du Gouvernement est de permettre au personnel de ces entreprises de conserver leurs postes d'emplois".

Abordant "les problèmes" dont souffrent certains médias privés, le ministre de la Communication a expliqué que "les problèmes accumulés dans le secteur ne peuvent être réglés du jour au lendemain", annonçant "la prise de toutes les mesures à même de répondre aux aspirations des travailleurs du secteur, à travers son encadrement juridique".

Il existe "d'autres raisons" aux difficultés dont souffrent certains médias, que "le manque de publicité", a précisé le ministre, citant "la mauvaise gestion de certaines entreprises médiatiques privées qui sont libres, a-t-il dit, de gérer leurs affaires, mais doivent être à la hauteur pour résoudre leurs problèmes".

Le rôle de l'Etat est de veiller à "garantir une scène médiatique accueillant le plus grand nombre de médias, en vue de transmettre l'information aux citoyens", a-t-il rappelé.

Concernant le placement du moudjahid Lakhder Bouregaa en détention provisoire, le ministre a dit qu'il avait "confiance" en la justice algérienne, seule habilitée à se prononcer sur cette affaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.