Sénégal: Filière tomate - Une production de 60.800 tonnes pour 2018-2019

Saint-Louis — Quelque 60 mille 800 tonnes de tomate ont été produites au Sénégal pour le compte de la campagne 2018-2019, "sur un objectif de 80.000 tonnes", a indiqué mercredi à Saint-Louis le président du Comité national de concertation sur la filière de tomate industrielle (CNCFTI), Abdoulaye Dieng.

La campagne 2018-2019 consacre ainsi une baisse de production par rapport aux trois dernières années, en raison notamment de "contraintes liées à une maladie qui a fait des ravages, causant un impact négatif sur les rendements des producteurs", a-t-il expliqué sans préciser le type de maladie en cause.

De même, compte tenu de l'absence d'usines dans les zones de production, le transport de la production de tomate sur plus de 450 kilomètres, "pose un sérieux problème aux producteurs", a-t-il ajouté au cours d'un atelier-bilan technique de la campagne 2018-2019, en présence des acteurs de la filière et industriels de la tomate.

Aussi, le président du Comité national de concertation sur la filière de tomate industrielle a-t-il souligné la nécessité d'ouvrir l'usine de la Société de conserves alimentaires au Sénégal (SOCAS) à Dagana, en zone de production, mais aussi l'ouverture d'une usine de tomate vers Podor.

Selon Abdoulaye Dieng, des partenaires comme la Société d'aménagement du delta du fleuve Sénégal (SAED), la Caisse nationale de crédit agricole (CNCAS) et le Programme d'accélération de la cadence de l'agriculture Sénégalaise (PRACAS), "ont beaucoup contribué à l'amélioration de la production de tomate de manière satisfaisante, au niveau de la vallée du fleuve, la plus importante zone de production du Sénégal".

Le directeur général de la SAED, Aboubacry Sow, a salué "les performances réalisées par les producteurs de tomate de la vallée, pour cette campagne 2018-2019, avec un résultat de plus de 60.000 tonnes".

Mais les producteurs doivent travailler davantage, "pour obtenir de bonnes évacuations, avec une importante production de tomate", a indiqué M. Sow.

Selon lui, dans la vallée, "on arrivait à atteindre une production de plus de 100.000 tonnes de tomates, donc il y des efforts à faire pour y arriver".

La SAED accompagne les producteurs pour l'atteinte de leur objectif de production, car "l'Etat a déployé des moyens notoires" pour doter les producteurs de la vallée de matériel agricole et d'intrants "pour mieux booster leurs rendements", a souligné M. Sow.

Il ajoute que les producteurs de la vallée sont appelés à faire "des efforts supplémentaires afin d'augmenter leur production", assurant que les doléances des producteurs de la filière tomate, concernant la réouverture de l'usine SOCAS de Dagana, seront transmise aux autorités "afin que cela se réalise rapidement".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.