Ile Maurice: Après les «lédan plaTuuuiiinne», l'ICAC s'intéresse aux chiens de race

Les chiens de race, sans dents de plaTuuuiiinne, seraient-ils la nouvelle filière de blanchiment d'argent ? C'est ce que tentent de déterminer les éléments de la brigade anti-corruption. Ces derniers ont commencé la traque des propriétaires des chiens de race.

Lors des récentes opérations chez les présumés trafiquants de droge, les limiers ont remarqué la présence en grand nombre des chiens de race. Ces canins peuvent coûter jusqu'à Rs 400 000 et l'entretien mensuel peut s'élever à Rs 30 000. De plus, plusieurs cas de vol de ces chiens ont été rapportés dans le nord de l'île.

Opération «rass lédan platinn»

L'opération «Ras lédan platinn» est une nouvelle stratégie mise en place par l'Independent Commission against Corruption (ICAC) pour traquer ceux qui s'enrichissent à travers des activités liées à la drogue. Elle ne manque pas d'imagination pour trouver des appellations imagées à ses opérations...

Il y a deux semaines, les enquêteurs s'étaient intéressés à ceux qui s'achètent des bolides valant plus de Rs 1 million. Après cette opération, plusieurs personnes ciblées ont commencé à cacher leur voiture ou même à vendre leurs biens immobiliers. Toutefois, il avait été noté que celles interpellées en lien avec Ricardo Agathe portaient des couronnes métalliques généralement fabriquées dans un alliage de chrome et de nickel.

Cette fois, la descente a eu lieu hier matin, à Bambous, chez un présumé dealer de drogue. Les enquêteurs ont saisi une importante quantité de bijoux, qui lui appartiennent ainsi qu'à sa femme. Il a été interpellé et conduit au quartier général de l'ICAC pour une enquête approfondie. Selon nos sources, il est déjà fiché à la brigade anti-drogue. Âgé d'une trentaine d'années, il ne travaille pas. Il s'est enrichi au fil des années et la commission anti-corruption a pu mettre la main sur lui et observer la façon dont il s'est enrichi. L'offensive dans le cadre de l'opération «Ras lédan platinn» a porté ses fruits puisque le suspect interpellé a précisément plus de cinq couronnes dentaires en nickel/chrome.

Rs 35 000 À Rs 65 000

Une couronne dentaire peut coûter entre Rs 35 000 et Rs 65 000. C'est un signe de prestige pour ceux qui en ont une ou plusieurs. Un autre élément qui a intéressé les enquêteurs, c'est l'intérêt que le suspect porte à faire nettoyer ses bijoux une à deux fois par an. En principe, une personne de statut moyen ne le fait pas. Il a aussi des goûts de luxe, dépense beaucoup dans des achats superflus allant jusqu'à Rs 35 000 par jour. Il dépense de grosses sommes d'argent au cours de sorties en discothèque.

Dans un proche avenir, l'ICAC compte passer à la loupe ses propriétés, ses bolides car ils ne correspondent pas à son revenu. L'enquête sera menée en profondeur et ses comptes bancaires ainsi que ceux de ses proches ayant un quelconque lien avec des délits de drogue seront examinés.

Les enquêteurs soupçonnent que les bijoux retrouvés chez lui proviennent de vols à l'arraché. En d'autres mots, que le suspect récupérait ces bijoux de présumés voleurs qui venaient les échanger contre de la drogue. Puis les remettait, à son tour, à des bijoutiers pour qu'ils les fondent et lui remettent de l'argent en échange. D'ailleurs, un bijoutier très connu a été interrogé à l'ICAC à cet effet, hier, mercredi 3 juillet.

Les couronnes dentaires, signe de prestige

Selon une source dans le domaine dentaire, une couronne est une prothèse dentaire des plus courantes qui vient remplacer la partie apparente d'une dent et elle peut être directement placée dans un cabinet de dentiste. Cette prothèse dentaire est disponible dans un alliage de plusieurs métaux comme l'or, le palladium, le platine, le chrome et le nickel. Elle est un signe visible de pouvoir pour les «Young Money». Ceux-ci sont jeunes, ont de l'argent et ils s'associent au rappeur américain Lil Wayne, qui porte aussi des couronnes en métal. Celles-ci représentent pour eux la classe et l'esthétique. L'ICAC demande aux dentistes de collaborer dans l'opération «Ras lédan platinn», afin qu'elle soit une réussite.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.