Angola: L'AULP veut plus de diffusion de la production scientifique

Lisbonne — Le président du conseil d'administration de l'Association des universités de langue portugaise (AULP), Orlando da Mata, a défendu jeudi à Lisbonne, au Portugal, la nécessité d'une plus grande diffusion de la production scientifique développée par les institutions, dans le cadre du programme de mobilité de l'organisation.

Lors de l'ouverture de la XXIXe réunion AULP, qui se tient sous les auspices de l'Institut polytechnique de Lisbonne, le responsable a indiqué que les universités existaient pour servir, car elles constituent le principal secteur de production de l'homme qualifié, défini par la société comme la force motrice pour son développement.

Il a ajouté que l'AULP cherchait à faire en sorte que les universités lusophones, par le biais de leur coopération, partagent les fruits de leur production universitaire et scientifique, afin que le développement de l'espace s'appuie sur des normes communes à tous les pays.

Il a expliqué que cette diffusion inciterait d'autres institutions à adhérer aux 66 établissements d'enseignement supérieur des pays de langue portugaise et de Macao.

Orlando da Mata, également recteur de l'Université Mandume Ya Ndemofayo (UMN), basée à Lubango, a fait savoir que plus de 344 projets étaient disponibles, promus par huit institutions d'Angola, 19 du Brésil, deux du Cap-Vert et un de la Guinée-Bissau, deux de Macao, huit du Mozambique, 24 du Portugal, un de Sao Tomé-et-Principe et un du Timor-Leste.

Entre autres individualités participent à l'événement le secrétaire d'État à la Science, à la Technologie et à l'Enseignement supérieur du Portugal, João Sobrinho Teixeira, le président de l'Institut polytechnique de Lisbonne, Elman Margato, l'ambassadeur de la République d'Angola au Portugal, Carlos Alberto Fonseca et le secrétaire général de la Fondation Roberto Marinho.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.