Egypte: Le président Sissi valide la construction d'un gazoduc entre l'Égypte et Chypre

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a « approuvé » un accord pour la construction d'un gazoduc entre son pays et Chypre, dans une région où le gaz naturel est devenu un enjeu stratégique et une source de tensions.

« Le président de la République (...) a approuvé l'accord gouvernemental entre l'Égypte et Chypre sur (la construction) d'un pipeline marin direct pour le gaz naturel », indique le Journal officiel.

Le 19 septembre 2018, les gouvernements égyptien et chypriote ont signé à Nicosie un accord pour la construction du premier pipeline sous-marin transportant du gaz naturel chypriote vers l'Égypte avant sa réexportation vers l'Europe.

Cet accord est destiné à « encourager » ces exportations, à assurer la « sécurité » du transport du gaz naturel et « éviter la double imposition » dans ce commerce, a indiqué le Journal officiel.

Les récentes découvertes de gisements en Méditerranée orientale ont entraîné une kyrielle d'accords entre l'Égypte, Chypre, la Grèce et Israël. Résultat : depuis l'an dernier, l'Égypte n'importe plus de gaz naturel liquéfié.

Devenu auto-suffisant, le pays entend devenir une nouvelle puissance exportatrice. Et c'est dans cette perspective que Le Caire a décidé de faire venir du gaz, afin de le liquéfier dans ses usines du nord du pays, puis de le réexpédier vers l'Europe.

C'est dans le cadre de cette stratégie qu'en septembre 2018, un accord avait été signé avec Chypre pour la construction d'un gazoduc sous-marin de plusieurs centaines de kilomètres. Ce pipeline devrait transporter du gaz chypriote vers l'Égypte, puis faire le chemin inverse après sa transformation.

Cet accord n'est pas sans susciter des tensions avec la Turquie. Ankara, qui occupe la partie nord de Chypre depuis 45 ans, entretient des relations tendues avec l'Égypte du président al-Sissi.

Ankara s'oppose à toute exploration et exploitation des ressources gazières chypriote qui exclurait le tiers nord de l'île. L'Union européenne et les États-Unis ont appelé la Turquie à cesser des projets de forages d'exploration réalisés au large de Chypre et considérés comme illégaux.

L'Égypte a signé en mai un accord avec une entreprise basée à Chypre pour l'installation d'un câble sous-marin de 310 kilomètres entre les deux pays afin d'exporter de l'électricité en Europe.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.