Afrique: Développement de l'Afrique - L'expérience japonaise en partage

Des journalistes africains invités au Japon au moment où se prépare la TICAD VII prévue en fin août 2019 à Yokohama

La 7e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD VII) se tiendra du 28 au 30 août 2019 à Yokohama au Japon. Au moment où les préparatifs s'intensifient, dix journalistes africains séjournent en ce moment dans la capitale japonaise. C'est dans le cadre du Programme d'invitation 2019 des représentants des médias étrangers au Japon autour du thème : « Expérience du Japon dans la contribution aux défis du développement de l'Afrique ». L'objectif visé est triple : favoriser la compréhension du Japon et des projets de l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) ; approfondir la compréhension de la JICA et du Japon par les populations africaines grâce à la diffusion d'informations par les médias locaux ; renforcer les relations entre les bureaux de la JICA à l'étranger et les médias locaux.

A ces journalistes, les contours de la coopération entre la JICA et l'Afrique ont été présentés par Horiwaki Yumiko, directrice adjointe à la division des médias de la JICA. On retiendra de son intervention que depuis l'adhésion du Japon au Plan de Colombo en 1954, le Japon fournit une aide financière et technique aux pays en développement en vue de contribuer de manière plus proactive à la paix, la stabilité et la prospérité de la communauté internationale. Présentée comme la plus grande agence d'aide bilatérale du monde, la JICA est active dans plus de 150 pays et régions et compte environ 90 bureaux à l'étranger dont 30 en Afrique. Ueno Shuhei, directeur adjoint sénior, division de la planification et du processus de la TICAD au département Afrique de la JICA, s'est quant à lui appesanti sur la philosophie qui guide l'organisation de la TICAD.

Cette conférence internationale de haut niveau entre les dirigeants, consacrée au développement de l'Afrique, et organisée à l'initiative du gouvernement japonais depuis 1993. Pour l'édition 2019, 12 équipes spéciales ont été formées et planchent sur la planification des projets triennaux à présenter. Il s'agit, selon lui, de projets formulés sur la base des besoins exprimés par les pays africains eux-mêmes. La transformation de la structure économique, l'amélioration de l'environnement des affaires et du système institutionnel à travers le développement du secteur privé ainsi que l'innovation ; la promotion d'une société résiliente et durable pour la sécurité humaine, la paix et la stabilité sont les domaines prioritaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.