Sénégal/Ouganda: CAN 2019 - Les Cranes d'Ouganda mettent fin à la grève des entraînements

 L'équipe de l'Ouganda a mis fin au boycott des entraînements à la Coupe d'Afrique des nations (CAN) après avoir reçu une prime supplémentaire de 6.000 dollars (environ 3,5 millions de francs CFA) pour chacun de ses joueurs, annoncent plusieurs médias, citant la Fédération ougandaise de football (FUFA).

Après avoir empoché l'argent, les Cranes ont repris les entraînements, mercredi, avec trois heures de retard, précisent les mêmes sources.

L'Ouganda jouera les huitièmes de finale contre les Lions du Sénégal, vendredi à 19 h 00 GMT, soit deux heures de plus au Caire, où se tiendra le match.

La FUFA affirme dans un communiqué avoir payé toutes les primes dues aux joueurs avant le démarrage de la CAN.

La Fédération ougandaise de football précise qu'elle s'est exécutée en raison de l'importance du match à jouer contre le Sénégal.

"Compte tenu de l'importance de ce match pour la nation, le gouvernement, les sponsors et les supporteurs, la FUFA a accepté de verser 6 000 dollars, en plus de ce qui avait été arrêté", précise le communiqué de l'instance qui dirige le football ougandais.

Elle assure que "les questions financières" ne seront plus l'objet d'un débat avant la fin de la participation de la sélection ougandaise à la CAN 2019.

Le boycott des entraînements a perturbé le plan de préparation des Cranes, qui ont boudé les séances de lundi et mardi.

Mais leur entraîneur, Sébastien Desabre, soutient que la motivation de ses joueurs reste intacte.

"Nous donnerons le maximum, comme contre l'Égypte, la RD Congo ou le Zimbabwe. Nous avons la chance, si nous gardons la même motivation", a assuré le technicien français dans une vidéo publiée sur le site de la FUFA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.