Ouganda: Boycott collectif des entraînements - Le sélectionneur des Cranes y voit du postif

Le Caire — Sébastien Desabre, le sélectionneur de l'Ouganda a minimisé ce jeudi, en conférence de presse, le mouvement d'humeur de ses joueurs qui ont refusé de s'entraîner lundi et mardi pour demander le paiement de primes supplémentaires.

"C'est un épiphénomène, nous avons été nommés en tant que manager pour régler ce genre de détails", a dit le technicien, assurant que cette affaire a prouvé la solidité de son groupe.

Les Cranes comptent tirer une "motivation supplémentaire de cette affaire qui a montré la solidité des relations dans ce groupe face à cette grande équipe du Sénégal que nous respectons beaucoup", a ajouté Desabre.

Après avoir obtenu des "garanties fermes" de la Fédération ougandaise de football de recevoir 6000 dollars de primes supplémentaires, les Cranes ont rejoint le terrain d'entraînement mercredi, tard dans la soirée.

"J'ai fait 10 ans en Afrique, ce sont des choses qui arrivent", a indiqué le technicien français, assurant que son équipe est "très motivée à l'idée de jouer contre le Sénégal".

"Nous savons que collectivement et individuellement, le Sénégal est supérieur mais nous avons des armes pour gagner", a-t-il dit, ajoutant que les Cranes avaient fait montre d'une "belle envie et de la qualité" lors du premier tour.

"Nous avons démontré contre la RD Congo (battue 2-0), le Zimbabwe (1-1) et l'Egypte (0-2) que nous pouvons rivaliser" avec les meilleures équipes, note le technicien français dont l'équipe a battu une grande équipe de Côte d'Ivoire lors de la préparation de la CAN 2019.

"Nous sommes préparés à ce genre de rencontre", a-t-il insisté.

Le gardien et capitaine des Cranes Denis Onyango, assure, de son côté, que l'équipe de l'Ouganda ne craint personne dans cette CAN.

"Nous avons beaucoup de respect pour les adversaires mais aucune crainte", a dit le portier des Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud), élu meilleur gardien africain en 2018.

"Nous allons jouer nos chances à fond au cours de cette rencontre", a assuré le gardien ougandais, qui avait manqué le match contre l'Egypte en raison d'une blessure.

Il se dit prêt pour ce match contre le Sénégal, faisant toutefois observer "qu'on a parfois besoin de chance" pour gagner, puisqu'il est possible de "se créer des occasions sans pour autant marquer".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.