Cote d'Ivoire: Pour améliorer la situation des retraités - Un régime complémentaire de capitalisation mis en place

Le ministère de la fonction publique a lancé, hier, ses « petits déjeuner de presse », qui est une plateforme d'information des retraités.

« La pension : procédures et démarches pour un bon départ à la retraite ». C'est le thème qu'a retenu le ministère fonction publique pour le lancement des petits déjeuners de presse qu'il a institué en vue de vulgariser ses actions.

Hier, dans le hall de ce ministère au Plateau, hommes et femmes des médias étaient réunis pour en savoir davantage sur les efforts déployés par le gouvernement en faveur des retraités.

Ce fut une occasion pour Oka Séraphin, directeur de cabinet, représentant le ministre de la fonction publique, le Général Issa Coulibaly de mettre en évidence la volonté de ce ministère qui, face aux enjeux de performance de l'administration, se veut plus proche des usagers.

« l'organisation de ces petits déjeuners de presse constitue une plateforme d'information et de sensibilisation des usagers sur toutes les innovations que nous avons initiées pour l'amélioration des conditions de travail et des procédures dans la délivrance des actes administratifs » souligne-t-il.

Et justement, le conférencier du jour, Aka Koffi Bernard a insisté sur l'automatisation et la dématérialisation des actes et procédures permettant aux retraités d'interagir avec les services de la fonction publique.

Il a indiqué, par ailleurs, que la Côte d'Ivoire a choisi le système de la répartition reposant sur la solidarité entre les générations, système dans lequel les pensions des retraités sont financées à partir des cotisations prélevées sur les salaires des fonctionnaires actifs, en service. Avec l'entrée en vigueur de la réforme de 2012, explique-t-il, les taux de cotisation ont connu une hausse passant de 18% à 25%.

Ainsi, les taux de cotisation pour pension sont passés de 6% à 8,33% pour les fonctionnaires et de 12% à l'origine pour l'Etat à 16,67%. Toutefois, l'augmentation des taux de cotisation n'impactent pas négativement les salaires vu que ces derniers ont été débloqués et augmentés.

« On prépare la retraite dès la prise de service... Il faut déposer les dossiers de retraite dans le temps pour bénéficier de tous les droits parce qu'un retraité qui dépose ses dossiers 5 ans après son départ à la retraite est pénalisé » a révélé le conférencier.

Autre chose, dans la mesure où, en général, les pensions de retraite sont jugées dérisoires, Lida Oniano Serges Pacôme, conseiller technique, représentant le directeur général de l'Ips-Cgrae, indiquera que le gouvernement est en train de mettre en place un régime complémentaire par capitalisation qui est un investissement individuel permettant au fonctionnaire en service de décider du niveau de cotisation susceptible de lui permettre de jouir d'une retraite sereine et paisible.

« Les études ont été faites, tous les textes sont pris pour la mise en œuvre de ce régime complémentaire » a rassuré Lida Oniano Serges Pacôme.

A noter que, les fonctionnaires et agents de l'Etat actuellement en service sont estimés à 209.000 pour environ 65.000 retraités. Ce qui équivaut à un ratio d'environ 3,2 fonctionnaires actifs pour un retraité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.