5 Juillet 2019

Afrique: 8e de finale CAN 2019 - Duel entre Renard et Dussuyer à Al Salam

Photo: allafrica.com
Collage Match du jour ( 05 Juillet 2019)

Après deux jours de pause, le ballon pourra à nouveau circuler, le vendredi 5 juillet 2019 sur les pelouses des stades égyptiens pour le compte des 8ème de finale de la CAN 2019. Deux affiches meubleront la journée du 5 juillet 2019 au Caire. Il s'agit de la confrontation entre le Maroc et le Bénin ( 16h GMT) et celle de l'Ouganda face au Sénégal ( 19 Gmt).

C'est au stade Al Salam du Caire que Marocains et Béninois tenteront d'arracher la qualification pour les quarts de finale de cette CAN 2019. Dans cette opposition, les Lions de l'Altas partent naturellement favoris au regard de leur rang dans le groupe D ( 1er avec 9 points).

Mais cette rencontre à élimination directe est une autre compétition où les Écureuils du Benin peuvent surprendre pour se positionner en quarts de finale. En tout cas la nouvelle bataille entre Hervé Renard et Michel Dussuyer sera rude.

"C'est une autre compétition qui démarre avec un tour supplémentaire, donc une marche de plus à franchir.

Mentalement on doit aborder ces matchs de façon différente mais avec un même objectif: être concentré et faire le moins d'erreurs possibles. Il faut une abnégation sans faille", a d'emblée réagi Hervé Renard , le jeudi 4 juillet 2019 en conférence de presse au stade Al Salam du Caire.

Il a ensuite évoqué le Bénin: "Cette équipe du Bénin je la connais assez bien, je connais Michel Dussuyer on a joué longtemps ensemble à Cannes. On s'est rencontré lorsqu'il était le sélectionneur de la Côte d'Ivoire. C'est quelqu'un de rigoureux et travailleur, et son équipe est à son image.

Le Bénin a une très bonne défense, tous les joueurs sont concernés et je sais que leur coach fait du très bon travail.

" Si Michel Dussuer est conscient de la " force de frappe" du Maroc, il entend joueur pleinement sa partition pour aller de l'avant dans cette compétition. "On connaît bien le Maroc, qu'on a affronté il n'y a pas longtemps.

C'est un des favoris du tournoi. On sait que ça ne sera pas facile mais on va tout essayer", a déclaré Michel Dussuyer. Accompagné par Mickaël Poté, les Écureuils qui pour la première fois passe le cap du second n'envisagent pas de s'arrêter en si bon chemin.

"On a prouvé qu'on avait les joueurs pour rivaliser avec les autres équipes. On ne va pas s'arrêter là", a dit Mickaël Poté avec confiance et assurance en conférence de presse.

Une affaire de prime perturbe les Cranes avant le match face au Lions de la Teranga

Au Stade International du Caire, Sénégalais et Ougandais en découdront pour le second match de la journée. Une rencontre qui intervient au moment où, une affaire de prime s'invite dans le camp des hommes de Sébastien Desabre, sélectionneur de l'Ouganda.

Les Cranes ont ainsi boycotté leur séance d'entraînement de mardi 2 juillet , et retardé celle de mercredi 3 juillet pour pousser la fédération à accéder à leur demande.

La Fédération a donc cédé à la plainte des joueurs pour verser la somme de 6000 dollars, le mercredi 3 juillet 2019. Mais Les Cranes ont perdu d' importants jours pour préparer cette rencontre face au Sénégal.

N'empêche, les Cranes veulent encore surprendre comme lors du premier tour. "On a joué un amical contre le Sénégal. Là, c'est un 8e de finale de la CAN. On doit tout donner pour gagner" a déclaré Denis Onyango, joueur en conférence de presse.

En savoir plus

CAN Egypte 2019 - Deux chocs de quatre champions en huitièmes de finale

La compétition entame, dès ce vendredi, l'une de ses phases les plus décisives, avec des affiches… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.