Cameroun: Sécurité transfrontalière - Cameroun et Nigeria en conclave à Yaoundé, tordre le cou au trafic divers

5 Juillet 2019

C'est l'objet de la 7ème Session du comité de sécurité transfrontalière entre les deux pays. Les travaux ouverts hier à Yaoundé sous le présidium du ministre camerounais de l'Administration territoriale(Minat) , Paul Atanga Nji, visent à combattre plus efficacement entre autres, le terrorisme (Boko Haram); le grand banditisme; la piraterie maritime.

Le Cameroun et le Nigeria partagent une longue frontière de plus de 1000 kilomètres.

Destin commun qui oblige les deux pays, à coopérer, pour un meilleur contrôle de leur frontière commune. C'est dans cette optique, que se tient depuis hier à Yaoundé la capitale politique du Cameroun, la 7ème session du comité de sécurité transfrontalière entre le Nigeria et le Cameroun.

Il s'agit selon le Minat Paul Atanga Nji, de réduire la secte Boko Haram à sa plus simple expression, de lutter contre le trafic de faux médicaments, des drogues, des êtres humains.

Le conclave de Yaoundé vise aussi la lutte contre la prolifération et la circulation irrégulière des armes, le blanchiment d'argent, le braconnage dans les parcs et réserves.

Les assises qu'abrite le palais des congrès de Yaoundé, prennent fin ce vendredi 04 juillet 2019, dans l'après-midi, avec diverses résolutions, dont notamment, le renforcement de la coopération entre le Cameroun et le Nigeria, en matière de sécurité transfrontalière.

Pour le Général de brigade EA Ndagi, chef de la délégation nigériane, les différents défis sécuritaires transfrontaliers auxquels les deux pays font face, ne peuvent être relevés, que par une meilleure synergie d'actions. Aussi, l'officier général n'a-t-il pas hésité à penser qu'une meilleure sécurisation des frontières des deux pays, aiderait le Cameroun à retrouver la paix dans ses deux régions anglophones. Régions en proie à une guerre civile.

Rappelons que le comité de sécurité transfrontalière Cameroun - Nigéria, a été créé le 28 février 2012 à Abuja ( Nigeria), par le truchement d'un Accord bilatéral.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.