Ile Maurice: Fourniture d'eau - La circonscription du PM aussi touchée par les coupures...

Si les robinets à sec et le manque de pression concernaient jusqu'à récemment surtout les habitants des Plaines-Wilhems, la région de Moka est maintenant affectée. Malgré les promesses faites de fourniture 24/7, la CWA avoue ne pas pouvoir satisfaire tous ses consommateurs.

Un feu de colère s'est déclenché chez de nombreux Mauriciens depuis ces dernières semaines et il n'y a certainement pas assez d'eau pour l'éteindre. Pendant que les coupures et le manque de pression d'eau perdurent pour les habitants des Plaines-Wilhems, les citoyens de Dagotière, l'Assurance et Valetta, dans le no 8, se retrouvent maintenant dans la même galère.

Quand cela va-t-il cesser ? Quand pourrons-nous enfin jouir de la promesse électorale de fourniture d'eau 24/7 de l'alliance Lepep ? Ces questions se bousculent dans la tête de plusieurs citoyens. Les plaintes se multiplient. Ils se disent abonnés à la hotline de la Central Water Authority (CWA). Mais leurs problèmes d'eau ne semblent pas se résoudre.

«Dimounn pre pou desann dan lari.» C'est ce qu'affirme avec colère le conseiller du village de Dagotière et du district de Moka, Mandhub Yuganand. Depuis un mois, les résidents de Dagotière, Valetta et l'Assurance sont confrontés à des problèmes d'eau. Une première pour ces habitants de la circonscription du Premier ministre, qui avaient pour habitude de se la couler douce avec une distribution d'eau 24/7.

«Nous avons appelé à plusieurs reprises, on nous demande d'être patients, mais jusqu'à quand ?» affirme une habitante, très remontée. Pour pouvoir vaquer à leurs tâches quotidiennes, les habitants doivent collecter l'eau de pluie ou remplir un maximum de récipients lors des heures de maigre distribution, soit de 4h à 8h du matin et de 17h à 21h.

Dans les régions des Plaines-Wilhems, dont Curepipe, Rose-Hill, Beau-Bassin et Quatre-Bornes, le problème reste le même. En effet, elles sont les plus touchées par la mauvaise distribution d'eau. Depuis le début de l'année, les habitants n'ont plus droit à la grasse matinée ou aux longs bains chauds. Difficile situation en ce temps glacial pour les Curepipiens. «Quand l'eau coule, il n'y a pas assez de pression pour remplir nos réservoirs. Pena presion delo, pena delo dan tank ek pena soley pou sofo soler, donk pou baigné pe bizin sof delo tou le gramatin, tou le swar», déclare avec peine Josiane, 54 ans, qui habite Curepipe.

Luc, père de famille de Résidence Kennedy, à Quatre-Bornes, abonde dans le même sens : «Kan pena, pena ditou ek kan ena ousi, pena presion. Ziska kan pou ale koumsa ?» témoigne cet homme avec colère. Remplir drums, lamok, casseroles, cuvettes et autres récipients est devenu une tâche quotidienne de leur vie, tout comme pour les habitants de la circonscription n°8.

Contacté, un agent de la Central Water Authority (CWA) affirme qu'il y a bel et bien des problèmes en ce moment. «Il y a des tuyaux cassés au réservoir de Beau-Bassin, à Gérard Bruneau et à l'avenue Doyen, à Quatre-Bornes. De plus, les travaux de changement des vieux tuyaux qui ne sont pas encore terminés perturbent la distribution.» Des tuyaux sont aussi remplacés actuellement à Forest-Side, Curepipe. «Les habitants de Forest-Side auront l'eau uniquement de cinq heures à huit heures du matin. Nous demandons à ceux qui en ont besoin en soirée d'appeler pour avoir des citernes d'eau», ajoute l'officier de la CWA.

Quant aux habitants de Dagotière, de l'Assurance et de Valetta, ils devront dorénavant s'habituer à cette situation. En effet, la CWA explique que, comparé à auparavant, la population et le nombre de maisons de ces localités ayant augmenté, la distribution ne se fera plus sur la base de 24/7. «C'est uniquement le réservoir d'Alma Hill qui alimente ces endroits et le nombre d'habitants ayant augmenté, il est impossible de fournir l'eau 24/7.» L'explication pour la pression d'eau dans ces régions est que, si on a une grosse pression le matin, il n'y aura pas d'eau le soir ou vice versa. C'est pour cela que l'eau coule avec une basse pression matin et soir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.