5 Juillet 2019

Maroc: Lancement à Rabat d'un atelier de renforcement des capacités des défenseurs des droits de l'Homme africains

Un atelier visant le renforcement des capacités des défenseurs des droits de l'Homme africains a été lancé, mercredi, à l'Institut national de formation aux droits de l'Homme (INFDH)-Driss Benzekri à Rabat.

Organisé par le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) du 3 au 5 juillet, cet atelier a pour objectifs de familiariser les participants avec le système africain des droits de l'Homme en vue d'une meilleure compréhension des instruments africains relatifs aux droits de l'Homme, de renforcer leurs interactions avec les différents mécanismes et de doter les participants des outils nécessaires pour améliorer leurs activités de plaidoyer et de protection des droits de l'Homme sur le continent.

Cet atelier intervient dans le cadre de la mise en œuvre du projet intitulé "Consolidation du rôle de la société civile dans la transition des normes africaines des droits de l'Homme à la pratique".

Intervenant à cette occasion, la présidente du CNDH, Amina Bouayach, a indiqué que "cet atelier vise à consolider les connaissances et les compétences pour un monitoring effectif des droits de l'Homme au niveau de l'Afrique, à bénéficier de l'expertise de nos commissaires et du centre africain et à tisser des relations de partage entre les acteurs des droits de l'Homme pour mettre en œuvre, d'une manière collective ou individuelle, les mécanismes de protection des droits de l'Homme prévus par le cadre institutionnel de l'Union africaine".

Elle a souligné que la vision du conseil est de faire de l'institut de Rabat, non seulement un centre de formation aux droits de l'Homme, mais aussi une référence dans le renforcement des capacités, un espace de réflexion, de recherche, de publication et de partage de bonnes pratiques répondant à l'exigence de la consolidation des actions en matière de prévention des atteintes, de protection efficace des victimes et de promotion des droits de l'Homme.

"L'organisation de cet atelier confirme la synergie INDH-ONG auprès de la commission africaine des droits de l'Homme et des peuples" CADHP, a-t-elle fait savoir, ajoutant que "cette synergie permettra de renforcer nos actions conjointes, aussi bien pour les individus que les groupes, et de mettre en place un système d'échange pérennisé qui nourrira la réflexion sur les enjeux que nous, défenseurs des droits de l'Homme, sommes amenés à affronter quotidiennement au sein de notre continent".

Pour sa part, le commissaire de la CADHP, Hatem Essaiem, a déclaré que l'ambition de cet atelier est de faire connaître tous les textes et les organisations relatifs aux droits de l'Homme, dans le cadre de l'Union africaine.

Il a ajouté que durant cet atelier, les participants et les organisations de la société civile vont s'informer sur le système des droits de l'Homme en Afrique, "qui mérite l'attention des défenseurs des droits de l'Homme africains".

De son côté, le directeur exécutif du réseau de la commission indépendante pour les droits de l'Homme en Afrique du Nord (CIDH), Naji Moulay Lahsen a déclaré que cet atelier de formation a pour but de renforcer les capacités des acteurs des droits africains et de se familiariser avec les mécanismes africains des droits de l'Homme, de la commission africaine des droits de l'Homme, des populations et du tribunal africain des droits de l'Homme, faisant observer que cet atelier connaît la participation de plusieurs organisations de l'Afrique du Nord.

Cet atelier est marqué par la participation des commissaires de la CADHP et des défenseurs des droits de l'Homme du continent issus de nombreux pays, notamment, la Gambie, la Tunisie, le Bénin, l'Algérie, la Mauritanie, le Niger, l'Egypte, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, la RD Congo et le Maroc.

Le programme de cette session de formation, organisée en collaboration avec le Réseau de la Commission indépendante pour les droits de l'Homme (CIDH) - point focal Afrique du Nord du Centre africain pour la démocratie et l'étude des droits de l'Homme (ACDHRS), porte notamment sur le mandat de la Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples et sa complémentarité avec la CADHP, les mandats du comité d'experts africains pour les droits et le bien-être de l'enfant et du Conseil économique, social et culturel de l'Union africaine (ECOSOCC), les méthodes d'élaboration des rapports alternatifs adressés à la CADHP et le rôle de la société civile dans l'implémentation des instruments africains des droits de l'Homme.

Maroc

Henri Michel - Un documentaire de Hafid Aboulahyane pour rendre hommage à l'Aixois

Natif de l'Aix en France, Henri Michel a construit sa réputation sur le continent africain. Sélectionneur… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.