Afrique: Le Forum de la société civile se réunit pour lancer le cadre de dialogue consultatif de la ZLECA

communiqué de presse

Niamey, Niger, le 3 juillet 2019 (CEA) - Le Forum de la société civile se réunira lors du Sommet extraordinaire de l’UA à Niamey, au Niger. Ledit Sommet célèbrera l’entrée en vigueur de l’Accord de la ZLECA et lancera la phase opérationnelle du marché de la ZLECA, qui comprend également le lancement du cadre de dialogue consultatif de la ZLECA.

S’exprimant à la veille de la réunion, Mme Vera Songwe, Secrétaire exécutive, de la Commission économique pour l’Afrique déclare : « Nous entrons dans la phase la plus critique de la création de la ZLECA - la mise en œuvre. Cet espace permettant à la société civile de participer à l’élaboration du processus de mise en œuvre de l’Accord est essentiel pour que l’Accord fournisse les résultats escomptés aux personnes concernées, Monsieur et Madame Tout-le-monde ».

Ledit Forum attirera 70 participants choisis parmi des Organisations de la société civile africaine, des associations de la société civile traitant de questions commerciales et des membres de l’ECOSOC de l’UA, entre autres. Le Forum sera axé sur les priorités commerciales des pays africains et les participants examineront des thèmes centraux, notamment la représentation géographique équitable de l’Union africaine, des femmes et des jeunes.

Le Forum de la société civile se propose de renforcer l’engagement des acteurs sur la mise en œuvre de la ZLECA et de lancer le cadre de dialogue consultatif de ladite Zone. Le forum développera également les connaissances et les compétences de toutes les acteurs sur les questions commerciales prioritaires liées à la ZLECA ; améliorera la circulation régulière d’informations sur les questions commerciales auprès des principaux acteurs et suggèrera un cadre pour la création des comités nationaux de la ZLECA ; améliorera la coordination entre les ministères et les organismes gouvernementaux compétents, notamment grâce à des mandats clairs et à l’attribution des responsabilités ; améliorera les opportunités de participation des acteurs au programme de travail de la ZLECA et renforcera la culture du dialogue et de l’inclusion.

Le Département du commerce et de l’industrie (DTI) de la CUA a organisé le premier Forum annuel des acteurs de la ZLECA à Dakar, en novembre 2018, auquel ont participé de nombreux acteurs africains et ont promis a pris part et se sont résolus à engager les États membres dans les actions en faveur de la ratification et de la mise en œuvre de la ZLECA. Auparavant, le Département avait saisi l’occasion de dialoguer avec la société civile africaine dans le cadre d’un certain nombre de réunions plus restreintes organisées par des Organisations de la société civile ou par le DTI lui-même. Tous ces dialogues se sont révélés utiles pour obtenir des réactions et des points de vue d’un large éventail d’Organisations de la société civile.

Une fois que les 55 pays auront adhéré, la Zone de libre-échange continentale africaine couvrira au moins 1,2 milliard de personnes et plus de 3 000 milliards de dollars de PIB.

En plus de créer un marché massif, l’Accord élimine 90% des droits de douane, ce qui, selon leurs défenseurs, encouragera les Investissements directs étrangers en créant et en facilitant l’entrée sur un marché plus vaste, unique et homogène de biens et de services.

Publié par:

Section de la communication
Commission économique pour l’Afrique
B.P. 3001
Addis-Abeba
Éthiopie
Tél : +251 11 551 5826
Email : eca-info@un.org

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Afrique

Plus de: Economic Commission for Africa

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.