Cote d'Ivoire: Maladies liées au troisième âge - L'Association des retraités de Cocody annonce une campagne de dépistage

Le président de l'Association des retraités de Cocody (Areco), Bernard Essoh, a annoncé le 3 juillet, que l'Areco prévoit, du 9 au 11 juillet, au complexe sanitaire de Blockauss, une campagne de dépistage des maladies liées au troisième âge.

Selon lui, c'est une manière d'aider les membres de l'Areco à consulter des médecins pour avoir une idée de leur état de santé vu le coût exorbitant des bilans de santé dans les officines.

"Il y aura des consultations bucco-dentaires, des consultations générales et des examens de laboratoire. J'appelle examen de laboratoire tout ce qui se fait à partir de la prise de sang, de la salive, de la glycémie, de l'urine", a déclaré Bernard Essoh.

Il a déploré le fait qu'aucune prise en charge médicale n'est prévue pour les retraités ivoiriens qui auront rendu de bons et loyaux services à la Nation.

"Quand on était en fonction, on avait une prise en charge sanitaire, des assurances maladies. Il y avait toute sorte de structures pour nous soigner. On était vraiment pris en charge. Mais une fois à la retraite, on est laissé pour compte.

Aucune structure sanitaire n'est prévue pour les personnes du 3e âge. Parce qu'il faut des médecins spécialistes qu'on appelle les gériatres. Or, il n'y en a pas donc on se rend chez les médecins généralistes.

Pourtant, il y a des maladies vraiment liées aux personnes du 3e âge et il faut des spécialistes. Au niveau de l'État, rien n'est prévu. On est obligé de se prendre en charge soi-même", a déploré le président de l'Areco.

Pour finir, il a remercié la mairie de Cocody avec à sa tête le maire Jean-Marc Yacé pour son engagement personnel aux côtés des retraités de Cocody.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.