Angola: L'Ecole agricole de Catabola exige la réfection de ses bâtiments

Cartabola (Angola) — L'école agricole de Catabola, située dans la province de Bié, exige la réparation de ses bâtiments et la fourniture de tracteurs et d'autres nouveaux équipements.

Localisé à 52 kilomètres de Cuito, chef-lieu de Bié (centre), cet établissement, qui contrôle actuellement 23 enseignants, a également besoin de laboratoires, de moyens de locomotion et davantage des professeurs.

Fréquentée présentement par 217 élèves, l'Ecole agricole de Catabola, dont les locaux ne cessent de se dégrader, se heurte à des nombreuses difficultés depuis le départ, en 2011, des techniciens tchèques qui en prenaient soin, a expliqué jeudi son directeur, Mineiro Boano.

S'exprimant à l'occasion de la visite à cette école du ministre d'Emploi et de la Sécurité sociale, Jesus Maiato, le directeur a fait savoir que la pédologie, la désinfection des sols, l'hygiène agricole, la végétation, la génétique, l'horticulture et la production végétale rurale étaient des cours techniques administrés dans cet établissement.

La mathématique, le portugais (langue officielle du pays), la biologie, la géographie, la chimie et les langues étrangères figurent également dans le programme scolaire qui va de la septième à la neuvième classe, a-t-il expliqué.

Les élèves qui terminent la 9e classe sont aussitôt transférés, en régime d'internat, à l'Institut Moyen Agricole (IMA), situé dans la municipalité d'Andulo, soit à 130 km à l'est de Cuito, capitale provinciale, a-t-il précisé devant le ministre d'Emploi accompagné du gouverneur local, Pereira Alfredo.

De son côté, le gouverneur a fait savoir que des fonds étaient déjà débloqués pour la réfection de l'Ecole agricole de Catabola.

Cet établissement pourrait servir de modèle scientifique et d'expérimentation agricole dans la province, a-t-il ajouté.

Construite en 1973, l'Ecole agricole de Catabola avait cessé de fonctionner à cause de la guerre fratricide qui a déchiré l'Angola par le passé.

Depuis 2002, année du rétablissement de la paix dans le pays, cet établissement a formé plus de deux mille élèves.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.