Mali: Boubou Cissé annonce des renforts à Mopti

Le Premier ministre malien Boubou Cissé entame ce samedi 6 juillet le quatrième jour de sa visite dans le centre du Mali. Après avoir présidé à Sévaré une distribution de céréales pour faire face à l'insécurité alimentaire, il s'est rendu ce vendredidans les localités de Bankass et de Koro.

Il a annoncé le déploiement de près de 3 600 militaires supplémentaires sur le terrain pour assurer la sécurité des populations. Il a évoqué aussi sa décision d'impliquer tous les leaders communautaires pour apaiser les tensions entre les populations.

Arrivé par route dans la localité de Koro, le Premier ministre malien a été accueilli par des milliers de personnes.

Il commence à s'habituer aux bains de foule. Au cours d'une rencontre avec les populations, les problèmes sécuritaires ont dominé les débats. Et pour apporter des solutions, Boubou Cissé a annoncé un nouveau déploiement de militaires dans la région du centre du Mali.

« Je vais déployer nos forces de défense et de sécurité sur le terrain pour un maillage beaucoup plus important, a déclaré le chef du gouvernement.

Pratiquement 3 600 hommes vont monter. Sur les 7 derniers jours, déjà 1 500 sont montés et ce sera complété avec 2 000 autres hommes qui vont arriver dans les prochains jours et les semaines à venir. »

"Il est nécessaire et indispensable que les acteurs des communautés concernées par les tensions communautaires se rencontrent dans un cadre de dialogue pour identifier et chercher des solutions aux problèmes qui font l'objet de manipulation par les ennemis de la paix" pic.twitter.com/A3ZdrveFB7

Primature du Mali (@GouvMali) 5 juillet 2019

Autre temps fort de la rencontre entre le Premier ministre et la population, c'est la prise de parole des leaders des communautés, notamment dogons et peuls. Certains avaient été un moment mis sur la touche. Pourtant, ils restent influents et peuvent contribuer à la recherche de la paix.

Boubou Cisé, lui, veut rassembler tout le monde. Une démarche approuvée par plusieurs élus de la région centre, à l'instar du député Bocari Sagara : « Il est sur la bonne voie : dialoguer avec les vrais acteurs, pas sur la façade mais en bas. »

De nouvelles rencontres inter et intra-communautaires sont prévues afin d'apaiser la situation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.