6 Juillet 2019

Angola: Le Tourisme présente un plan stratégique pour des centres historiques

Mbanza Kongo — Le Plan stratégique de développement des centres historiques a été présenté vendredi à Mbanza Kongo, dans la province de Zaire, aux membres de la Commission multisectorielle nationale pour la sauvegarde du patrimoine culturel mondial par le ministère du Tourisme.

Présenté à la réunion de la Commission multisectorielle pour la sauvegarde du patrimoine culturel mondial, dirigée par le vice-président de la République, Bornito de Sousa, le plan est conçu pour transformer les centres historiques en centres culturels et de loisirs et en destinations touristiques prospères.

Le document propose une série d'actions visant à transformer les centres historiques en "villes et communautés durables", conformément au onzième Objectif de développement durable (ODS).

Cette gamme d'actions comprend la valorisation des centres historiques urbains de l'Angola, le jumelage de municipalités et de villes dotées de centres historiques et le développement de Centres historiques de villes et monuments de l'Angola à la lumière des objectifs du Conseil international des sites et des monuments - ICOMOS , prévus dans les chartes normatives d'Athènes, de Venise et de Washington.

Parmi les actions prévues dans le Plan stratégique de développement des centres historiques figurent la mise en place d'une structure écologique urbaine dans les centres historiques, le renforcement de la mobilité interne et externe et l'inventaire des monuments et sites nationaux.

Lors de la réunion, le Plan urbanistique du centre historique de Mbanza Kongo (règlement), le rapport de synthèse sur la mise en œuvre des recommandations de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) sur le centre historique de Mbanza Kongo ont également été présentés.

Les membres de la commission ont également reçu des informations sur la création et la mise en œuvre de mécanismes de contrôle du tourisme-patrimoine mondial, ainsi que sur l'inclusion dans les manuels scolaires de contenus relatifs aux monuments et aux sites qui symbolisent l'histoire et les traditions orales.

La Commission a examiné le règlement intérieur du groupe technique de la Commission multisectorielle pour la sauvegarde du patrimoine culturel mondial, qui établit notamment le régime juridique, les devoirs, les droits et les obligations, ainsi que la gestion administrative et financière.

Lors d'une interview accordée à la presse à l'issue de la réunion, la ministre de l'Aménagement du Territoire et Habitat, Ana de Carvalho, avait déclaré que la réglementation urbaine faisait partie de l'instrument de l'aménagement du territoire.

"C'est un plan qui inclut la zone tampon de Mbanza Kongo, dont le taux d'exécution est d'environ 80%. Avec ce plan, nous pouvons répondre à l'une des directives de l'Unesco ", a-t-il ajouté.

La Commission nationale multisectorielle pour la sauvegarde du patrimoine culturel mondial a été créée par le Président de la République dans le but de promouvoir la mise en œuvre de programmes de conservation et la gestion participative du patrimoine culturel.

La réunion, à laquelle ont assisté les ministres de la Culture, du Tourisme, de l'Urbanisme et Habitat, ainsi que de l'Administration du Territoire et la Réforme de l'État, s'est déroulée dans le cadre des festivités du deuxième anniversaire de l'inclusion de la ville historique de Mbanza Kongo dans la liste du patrimoine mondial.

Le Centre historique de Mbanza Kongo a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco le 8 juillet 2017, lors de la 41e session du Comité de l'UNESCO, qui s'est tenue à Cracovie, en Pologne.

Angola

Huambo - Explosion d'un mortier tue trois enfants

Trois enfants, âgés de 11 à 14 ans sont morts et un autre a été gravement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.