Togo: Adjamagbo n'a pas perdu de temps

A peine les résultats provisoires des élections locales du 30 Juin 2019 proclamés hier par la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) que la Coordinatrice de la C14 et tête de liste dans Ogou 1, Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson a pris sur elle de saisir par courrier le président de la CELI (Commission électorale locale indépendante) de cette circonscription pour fraudes massives.

Dans son courrier, la première responsable de la C14 dont la liste a été créditée de 1 siège, réclame purement et simplement la vérité des urnes, au niveau de cette circonscription précitée.

Mme Adjamagbo-Johnson, qui pointe du doigt de multiples anomalies qui auraient d'après elle affecté les résultats du scrutin du 30 Juin dernier, dans la Commune Ogou 1, dit réclamer "un recomptage des bulletins et une vérification de l'uniformité de la couleur de l'encre des empreintes posées sur les bulletins".

En fait, la Secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) exige ce "recomptage des bulletins de vote en vue de vérifier leur concordance avec le nombre de votants ayant émargé et une vérification de l'uniformité de la couleur de l'encre des empreintes posées sur les bulletins".

Cette revendication ne porte pas seulement sur un seul bureau bureau de vote mais bien dans un premier temps sur 44 des 137 bureaux de vote de la circonscription électorale de l'Ogou 1, et par ailleurs, sur "l'événement survenu dans le bureau de vote N°2 à l'EPP Olessé, où un électeur a été surpris en plein bourrage d'urne et remis entre les mains des forces de l'ordre".

En tout cas, reste-elle convaincue de ce que seules les "investigations sont nécessaires afin de rétablir les résultats réels" qui respectent le choix des électeurs surtout que les fraudes manifestes en question ont été consignées sur les procès-verbaux en sa possession.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.