Afrique: ZLECA - Le Ghana pour le siège du secrétariat permanent

Le 12e sommet extraordinaire de l'Union africaine s'ouvre demain 7 juillet 2019 à Niamey dans la capitale nigérienne. En prélude, les ministres des affaires étrangères de l'Afrique ont eu une rencontre le jeudi 4 juillet.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Burkina Faso, Alpha Barry a expliqué que ce sommet marquera l'inauguration d'un nouveau format de rencontre de l'Union africaine.

« Désormais, il y a le sommet de janvier-février, qui concerne tous les Etats, et le mois de juillet, nous allons organiser un autre sommet avec les commissions économiques régionales. Tous les Etats n'y participeront pas.

Çà va être de notre côté la CEDEAO, la CMAC pour l'Afrique centrale, l'Union du Maghreb Arabe côté nord africain. » a-t-il expliqué.

Cependant, Alpha Barry a fait savoir qu'il y a des interrogations quant à l'implication de chaque Etat. « Qui va réellement représenter chacun des pays ? Et puis il y a des pays membres de deux organisations. Il y a eu beaucoup de discussion autour de cela » a fait comprendre M. Barry.

Le ministre Barry a aussi évoqué la volonté de l'Union africaine de prendre en charge son budget de fonctionnement et celui consacré à la paix. Il a ainsi indiqué qu'un fonds pour la paix a été mis en place.

Et des discussions sur l'opérationnalisation de ce fonds ont été au menu de la rencontre des ministres des Affaires étrangères.

« Ce fonds est important pour nous Burkinabè et Sahélien. Nous avons hâte qu'il se mette en place afin qu'il puisse venir nous aider dans la situation de l'insécurité que nous vivons en ce moment » a déclaré M. Barry.

Le lancement de la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECAf) est au cœur du 12e sommet extraordinaire.

Le Burkina Faso est, selon le ministre, le 24e pays à ratifier la ZLECAf, un projet porté par le président Nigérien Mahamadou Issoufou, discuté pendant deux ans.

En attendant, des pays ont déposé leurs candidatures pour abriter le siège du secrétariat permanent de la ZECLAf.

« Il a été décidé que le siège va être à Accra. C'était la position du Burkina Faso, et celle de toute l'Afrique de l'Ouest, qui a soutenu le Ghana » a fait savoir le ministre Alpha Barry.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.