Cote d'Ivoire: Lutte contre la dengue - Le ministère de la Santé sensibilise à Adjamé

Une équipe du ministère de la Santé et de l'Hygiène publique, appuyée d'un camion podium, a parcouru, vendredi, les principales artères de la commune d'Adjamé pour sensibiliser les populations, surtout la forte communauté commerçante, au risque de la dengue.

Le directeur de l'Institut national d'hygiène publique (Inhp), Joseph Bénié, qui conduisait la délégation, a expliqué que la dengue est une maladie virale aigue transmise à l'homme par une piqûre d'un moustique.

Cette affection se manifeste par de la fièvre, des maux de tête, le manque d'appétit, des courbatures, des douleurs articulaires, la fatigue intense, etc. Dans sa forme la plus grave, la dengue entraîne des saignements et une perte de connaissance chez le malade.

« Cette caravane a pour objectif d'expliquer aux habitants et aux milliers de personnes qui viennent chaque jour mener leurs activités à Adjamé qu'il est important de se débarrasser des lieux de reproduction des moustiques, notamment les pneus usés, qui sont les gîtes majeurs », a fait savoir le directeur de l'Inhp.

Il a ajouté qu'en dehors des pneus, le moustique vecteur de la dengue se reproduit dans les bananiers, les pots de fleur, les casseroles, etc.

Joseph Bénié s'est, par ailleurs, félicité de l'engagement des autorités communales d'Adjamé aux côtés du ministère de la Santé et de l'Hygiène publique (Mshp) pour bouter la dengue hors d'Abidjan.

Il a souligné qu'il est important de passer des messages forts aux populations afin de les amener à changer de comportement et à prendre des dispositions pour éviter la maladie.

Il s'agit, entre autres, de désherber autour des maisons, de vider toutes les retenues d'eau après chaque pluie, de bien recouvrir tous les récipients de stockage d'eau, d'assécher les eaux stagnantes, de détruire les bananiers autour des maisons et de changer l'eau des pots de fleur tous les deux jours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.