Afrique de l'Ouest: UEMOA - Poursuite des tensions sur les taux du marché monétaire au 1er trimestre 2019

L'analyse des conditions de refinancement sur les guichets des appels d'offres à une semaine et à un mois de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (Bceao) au cours du premier trimestre 2019 fait apparaître une poursuite des tensions sur les taux du marché monétaire.

«Le taux moyen pondéré des opérations hebdomadaires d'injection de liquidité s'est établi à 4,5000% au premier trimestre 2019 contre 4,0149% au trimestre précédent et 4,5000% un an plus tôt.

Sur le guichet à un mois, le taux moyen pondéré est ressorti à 4,5000% contre 3,9677%, au quatrième trimestre 2018. A la même période de l'année 2018, ce taux était de 4,5000%.

Pour sa part, le taux moyen trimestriel du marché monétaire est ressorti à 4,5000% contre 3,4531% le trimestre précédent et 4,5000% un an plus tôt », informe la Bceao dans son Rapport sur la Politique monétaire dans l'UMOA - Juin 2019.

Selon l'institution, sur le marché interbancaire, les taux ont enregistré une légère baisse au cours de la période sous revue. Le taux d'intérêt moyen pondéré, toutes maturités confondues, est ressorti à 5,0701% contre 5,0931% un trimestre plus tôt.

Il a également enregistré un repli de 53 points de base par rapport à son niveau du premier trimestre 2018 (5,5968%).

Sur la maturité à une semaine, qui totalise 75% du volume global des transactions trimestrielles, le taux d'intérêt moyen pondéré s'est situé à 5,06%, après 5,13% au trimestre précédent et 5,73% un an plus tôt.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.