Congo-Kinshasa: Un allié encombrant

Les contentieux aux législatives nationales ont finalement livré leur secret. Le Front commun pour le Congo (FCC) a raflé la grande mise, réconfortant sa majorité écrasante dans les deux Chambres du Parlement (Sénat et Assemblée nationale).

Dans la nouvelle architecture institutionnelle, Joseph Kabila, autorité morale du FCC, s'impose comme le seul maître du jeu. Une situation inconfortable pour le président de la République, Félix Tshisekedi, obligé de composer avec lui dans la mise en œuvre des réformes qu'il compte impulser dans le pays durant son mandat.

Si Félix Tshisekedi se considère idéologiquement proche du FCC par le fait de partager les mêmes convictions socio-démocrates - c'est le chef de l'Etat qui l'a dit lors de son passage à Bunia (Ituri) - il faut reconnaître que convoler en justes noces avec le FCC ne sera pas une tâche facile pour le CACH. Il faudra du tact pour éviter tout accrochage.

En tout cas, pour l'instant, le FCC a renforcé son emprise sur la scène politique. Majorité au Parlement, Joseph Kabila est assuré de continuer à peser sur les décisions qui rythmeront la marche du pays jusqu'en 2023.

Par rapport au chef de l'Etat, le FCC est véritablement un allié encombrant. Joseph Kabila a perdu, certes, la présidence de la République, mais il a su rebondir aux législatives et aux sénatoriales, sans compter les exécutifs provinciaux où ses partisans règnent dans les provinces les plus juteuses du pays. La RDC est à un tournant décisif de son histoire. Il ne va pas se passer sans heurts, prédit nombre d'observateurs.

Au niveau du FCC, c'est déjà la gestion des ambitions qui pose problème. L'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale a démontré combien cette plate-forme politique aura du mal à préserver son unité. La bataille pour le perchoir du Sénat en a ajouté une couche.

Avec une autorité morale qui impose la marche à suivre, sans consultations préalables de ses alliés, le FCC n'est pas non plus épargné d'un cataclysme. Autour de Kabila, tout peut arriver. On est donc parti pour des jours très agités sur la scène politique congolaise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.