Algérie: CAN 2019 - Dans de nombreuses villes françaises, les Algériens fêtent la qualification des "Fennecs"

Paris — Plusieurs villes de France ont connu dimanche soir une ambiance de liesse des Algériens qui ont investi, dès le coup de sifflet final de la rencontre contre la Guinée (3-0) en CAN-2019, les places et les rues pour les embellir avec les couleurs vert, blanc et rouge.

A Paris, malgré un dispositif sécuritaire déjà en place à l'avenue des Champs-Elysées en prévision des scènes de liesse, nombreux étaient les fans des "Fennecs" qui ont occupé les lieux pour exprimer leur joie et satisfaction du parcours des "Verts" en terre égyptienne.

Là où les "gilets jaunes" avaient échoué, les membres de la communauté nationale ont occupé le rond-point Etoile (arc de Triomphe) en lançant même un feu d'artifice, ce qui a donné lieu à des échauffourées avec les services de sécurité lesquels ont lancé des bombes lacrymogènes pour les disperser.

La capitale française n'était pas la seule ville où l'euphorie algérienne a été exprimée fort et avec du bruit pour l'exploit de la sélection nationale, qualifiée aux quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations qui se déroule en Egypte.

La deuxième ville importante de France où il y a une forte communauté algérienne, Marseille, n'a pas fermé les yeux jusqu'à une heure très tardive dans la nuit de dimanche à lundi.

La ville phocéenne a vécu une fête algérienne riche en chants à la gloire de la patrie, entonnés en choeur par les inconditionnels des "Verts" qui ont vu en la personne du sélectionneur Djamel Belmadi, ancien joueur de... l'Olympique Marseille, le "messie" qui a su réconcilier l'équipe nationale de football avec son public, déçu par les résultats des ex-coaches.

Plusieurs vidéos mises en ligne sur les réseaux sociaux montrent comment les Algériens, brandissant les drapeaux nationaux, ont investi la Cannebière jusqu'au Vieux port.

L'allégresse des Algériens a été également exprimée au nord de la France, à Lille notamment, où chants, klaxons et joie étaient au rendez-vous.

Les mêmes scènes se sont déroulées à Lyon où le centre-ville a été bloqué par les supporters algériens.

Selon les médias locaux, environ 300 personnes ont envahi la place du Capitole, sous l’œil vigilant des services de sécurité. On déplore, lors de cette soirée agitée, deux blessés et 12 voitures incendiées, ajoute-t-on de même source.

L'autre ville méditerranéenne française, Nice, a accueilli sa part de joie des Algériens qui ontexprimé leur allégresse en faisant résonner klaxons et "One, two, three, viva l'Algérie", mais aucun incident n'a été recensé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.