Congo-Kinshasa: Lutte contre les violences sexuelles - UNPOL initie des étudiantes de Kalemie aux techniques de self-defense

communiqué de presse

Kalemie, le 8 juillet 2019 - La salle de conférence de l'Université de Kalemie semblait étroite pour contenir l'audience évaluée à environ trois cents étudiants, dont une centaine de filles, toutes facultés confondues, réunis le 6 juillet 2019 pour une sensibilisation d'un genre un peu particulier sur les violences sexuelles.

Cette rencontre initiée par la police de la MONUSCO- Section de Kalemie s'inscrit dans le cadre de son programme d'action en vue de prévenir et lutter contre les violences sexuelles basées sur le genre ; la province du Tanganyika connait l'un des plus forts taux en matière de violences sexuelles. La pratique du viol principalement sur les femmes et les jeunes filles, est l'un des infractions plus répandues.

Fort de ce constat, le monde estudiantin de Kalemie a été ciblé comme l'a souligné, la cheffe du Secteur UNPOL - Kalemie, pour éveiller la conscience des étudiants à ce fléau, rappeler les grandes lignes de la législation et obtenir leur implication dans la lutte contre les violences sexuelles. Les efforts des uns et des autres doivent contribuer à mettre fin aux violences sexuelles exacerbées par les conflits intercommunautaires récurrents, l'activisme des groupes armés, a indiqué en substance la Cheffe UNPOL-Kalemie.

La conférence a connu deux temps forts; La première partie de l'activité a porté sur la législation en vigueur en RDC en matière de violences sexuelles, notamment la présentation de la Loi nº06/018 du 20 juillet 2006 modifiant et complétant le décret du 30 janvier 1940 portant Code pénal congolais; la définition du viol dans le contexte législatif de la RDC et autres présentations de cas de violences liés au genre énoncés par la loi. « Tout acte de viol doit être rapporté auprès de l'unité spéciale de la police; il n'y a plus de règlement à l'amiable » a conclu la Chargée de formation UNPOL.

La seconde partie, plus pratique a capté l'attention des participants. Cette phase de la rencontre a été consacrée à une initiation aux techniques self-défense principalement pour les femmes qui pourraient être victimes de violences. L'équipe d'experts UNPOL a montré à l'assistance quelques gestes et astuces qui pourraient leur permettre de se « libérer » en cas d'agression; Les étudiants enthousiastes se sont prêtés au jeu sur plusieurs types de techniques qui pourraient sauver des vies.

Dans le cadre de la protection des civils, la police de la MONUSCO- Secteur de Kalemie intensifie depuis le début de cette année les sensibilisations sur les violences sexuelles pour réduire de ce phénomène dans le Tanganyika.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.