Congo-Brazzaville: Mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza - Le nouvel ambassadeur du Tchad souhaite voir le drapeau de son pays sur le site

Mbodou Seid a exprimé son voeu à la directrice générale de l'institution culturelle, Bélinda Ayessa, lors d'une rencontre qui a servi de prise de contacts, le 6 juillet, à Brazzaville.

L'occasion était toute indiquée pour Mbodou Seid d'expliquer à Bélinda Ayessa la nécessité de voir le drapeau tchadien flotter aux côtés de ceux de la France, de l'Italie, de l'Algérie, du Gabon, du Sénégal et du Congo qui sont dans les jardins du mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza, inauguré le 3 octobre 2006 par les présidents Denis Sassou N'Guesso du Congo, Omar Bongo Ondimba du Gabon, et François Bozizé de la Centrafrique.

« Je voudrais d'abord remercier le président de la République, Dénis Sassou N'Guesso qui a su créer un lieu propice qui est le mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza. J'ai dit à la directrice générale que normalement, le drapeau du Tchad doit être ici, du fait que Pierre Savorgnan de Brazza n'est pas seulement au Congo. Cette œuvre, est une œuvre qui concerne tout le monde. De Brazza était un homme exceptionnel, d'où je voudrais que le drapeau tchadien soit hissé à côté des autres pour symboliser un peu ce que Pierre a fait également au Tchad », a déclaré le diplomate tchadien.

A titre de rappel, lors de sa mission en 1905 au Tchad, Pierre Savorgnan de Brazza avait dénoncé les abus coloniaux des administrateurs Toqué et Gaude, face à un chef autochtone opposé à la traite. Faisant grand bruit, cette affaire a aussi été révélée dans le livre intitulé "Rapport Brazza", qu'a remis la directrice générale du mémorial au diplomate tchadien.

Après sa visite, Mbodou Seid a estimé que l'humanisme de l'explorateur franco-italien est la raison d'être de ce lieu de mémoire. Raison pour laquelle, il s'est engagé, avec la directrice générale, à faire cause commune pour la promotion de l'histoire et de l'humanisme de Pierre Savorgnan de Brazza. « Pierre Savorgnan de Brazza n'est pas un colonisateur, mais un explorateur, et il a su ramener toute la population pacifiquement, sans arme avec ses propres mains vides. Il a su quand même conquérir l'âme, le cœur, l'esprit de toutes ces populations. C'est quelque chose qui est exceptionnel en Afrique. C'est pour ce cela qu'aujourd'hui je dis que je suis très ravi de venir découvrir ce mémorial », a-t-il ajouté.

En signe d'amitié et de mixité des cultures, le diplomate tchadien a offert un présent à Bélinda Ayessa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.