Maroc: L'orchestre de chambre français envoûte le public d'Asilah

Le quatuor à cordes de l'orchestre de chambre français a gratifié, samedi soir, le public d'Asilah, d'un concert plein d'émotions et de belles notes. Vêtus de leur habituelle tenue classique noire, les solistes de l'orchestre ont livré une prestation haute en couleur qui a transporté l'auditoire dans le monde du romantisme et de l'imagination et des méandres des jardins et palais impériaux de l'Europe.

Depuis ses débuts, le Moussem d'Asilah ne cesse de satisfaire les goûts de son public, a indiqué à la MAP, l'actrice marocaine et coordinatrice du Festival, Khouloud Betioui, notant que le comité d'organisation a tenu à inviter des troupes musicales représentant moult écoles artistiques, le but étant de respecter la diversité qui marque cet événement grandiose.

La participation de l'orchestre au Moussem d'Asilah pour la quatrième fois, a-t-elle expliqué, est justifiée par l'engouement du public, d'ici et d'ailleurs, pour les prestations de haute facture de ce groupe. Avec tant d'harmonie et de talent, ses instrumentistes ont interprété avec brio des morceaux célèbres de Johann Bach, Bernstein ou encore Mozart avant d'inviter le public à découvrir d'autres chefs-d'œuvre moins connus mais ô combien gratifiants.

L'orchestre se démarque par ses prestations en dehors des sentiers battus, en ce sens que le maestro tient à donner un aperçu sur chaque morceau et son compositeur, le tout avec une interaction remarquable avec le public ayant fait montre d'une très grande culture musicale. En dépit de la différence des langues et des cultures, l'orchestre de chambre français affirme toujours que la musique, un moyen d'expression universel, se veut un vecteur de dialogue et de rapprochement des peuples.

Créé en 1989 à Paris, le quatuor à cordes est l'une des formations de musique de chambre françaises les plus renommées avec à son actif plusieurs tournées et concerts à travers le monde. Le Moussem culturel d'Asilah, placé sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI, s'est engagé, depuis ses débuts il y a plus de quatre décennies, à célébrer la créativité en général et en Afrique en particulier, une créativité qui englobe à la fois la poésie, la pensée, la musique ou encore les arts plastiques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.