Cote d'Ivoire: Palmier à huile - L'Adph entend redynamiser les plantations

Le séminaire a réuni une trentaine de responsables de coopératives venus de plusieurs zones de production (Soubré, Divo, Grand-Lahou, etc.).

Rendre la filière palmier à huile plus compétitive à travers la formation des acteurs y exerçant, c'est tout le sens du séminaire de formation organisé par l'Association africaine pour le développement du palmier à huile et autres oléagineux pérennes (Adph) à l'intention des coopératives, du 2 au 5 juillet dernier, dans un réceptif hôtelier d'Abidjan (Yopougon).

Les échanges ont tourné autour du thème « Entrepreneuriatship coopératif pour la valorisation des produits dérivés du palmier à huile et autres oléagineux pérennes ».

Pour Michel Kouassi, conseiller du directeur des cultures de rente au ministère de l'Agriculture et du Développement rural, l'initiative de cette formation est à saluer, d'autant que, dira-t-il, l'évolution des techniques culturales impose une mise à niveau des exploitants agricoles.

Il a fait savoir que le ministère appuie ce genre de projets pour accroître la productivité des exploitations agricoles et favoriser une plus grande rentabilité.

Quant à Aka Koffi Prince, chargé d'études à la direction des cultures de rente, il a estimé que cette initiative de l'Adph est un bel exemple qui devrait inspirer les acteurs des autres filières agricoles.

Pour Abolé Kouassi Edouard, secrétaire exécutif de l'Adph, la filière palmier à huile se porte très bien, mais pour qu'il en soit toujours ainsi, il faut entretenir les palmiers. « J'ai en projet la création d'une plantation qui servira de champ d'application.

Et ce, dans l'optique qu'après une formation comme celle que nous venons de faire, nous puissions mettre en application ce qu'on a appris », a-t-il laissé entendre.

A l'issue de ce séminaire de formation qui a porté sur 3 modules, à savoir : la création et la redynamisation des plantations de palmiers à huile ; la gestion administrative et financière des sociétés coopératives et la commercialisation du palmier à huile, les gestionnaires de coopératives présents se sont dit satisfaits.

A l'instar de Dago Noël, Pca d'une coopérative de Divo, pour qui les enseignements sur la gestion administrative, comptable et financière se sont révélés bénéfiques.

« Nous avons découvert qu'en plus de créer les plantations, nous pouvons les redynamiser et les gérer de manière efficiente, comme on gère une entreprise », s'est réjoui Gnahoua Siméon, secrétaire général d'une coopérative à Soubré.

Ce séminaire a réuni une trentaine de responsables de coopératives venus de plusieurs zones de production (Soubré, Divo, Grand-Lahou, etc.) de palmier à huile.

Créée depuis 1982, l'Adph est un organisme international regroupant 25 pays africains producteurs de palmiers à huile.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.