9 Juillet 2019

Guinée: Conakry - Un rapport dénonce l'insuffisance d'infrastructures dans les secteurs de la santé et de l'éducation

Un rapport qui dénonce le bas niveau d'information des autorités en charge de l'éducation et de la santé sur l'existence d'une politique nationale de ces deux secteurs mais aussi sur les budgets qui les sont alloués par l'Etat a été présenté ce lundi par la Cellule Balai Citoyen à Conakry.

Ce même rapport qui rentre dans le cadre du projet « engagement civique pour la fourniture des services publics inclusifs » a également ressortir l'insuffisance d'infrastructures sanitaires et de l'éducation dans les cinq commune de Conakry.

Dans son intervention, l'administrateur technique du Balai Citoyen et responsable du projet a indiqué que c'est un travail qui a été abattu par les comités de suivi citoyen qu'ils ont installé dans les cinq communes.

« Les activités ont porté sur la qualité des services offertes dans le domaine de la qualité de l'éducation et de la santé, nous en avons fait l'analyse des donnés collectés et aujourd'hui, c'était pour la présentation de ce rapport.

C'est dans le contexte de l'amélioration de la participation citoyenne dans la gouvernance locale.

A travers cette démarche, nous nous sommes dit que les citoyens pourront participer progressivement, ils vont avoir leur partition et leur avis pourra être pris en compte par les autorités communales dans la gouvernance locale », a déclaré Salia Camara.

Poursuivant son intervention, il est revenu sur le choix du secteur de la santé et de l'éducation : « nous avons choisi l'éducation et la santé parce que c'est des secteurs prioritaires et on ne peut pas s'abattre sur tous les secteurs en même temps.

L'opération a consisté à l'identification des jeunes qui ont été sélectionnés et misent dans des comités, les jeunes ont été formés sur les outilles de collecte et ensuite la démarche a consisté à la collecte des données sur le terrain.

Ces collectes ont essentiellement porté sur la qualité de la fourniture des services dans les domaines de santé et l'éducation. Après cela, ces données colletés, on a poursuivi à leur analyse pour en faire un rapport », a-t-il expliqué.

Ce rapport prend en compte plusieurs thématiques mais il y a aussi les constats et les recommandations.

Ce qui faut retenir de façon globale en faisant l'accumulation les différents constats, pour l'administrateur technique du Balai Citoyen et responsable du projet, il faut se dire que « les autorités qui sont en charge de l'éducation et de la santé dans les différentes communes de Conakry ont un niveau d'information très bas sur l'existence d'une politique nationale de la santé et de l'éducation mais aussi sur les budget alloué dans ces deux secteurs.

Il faut également déplorer de façon générale dans le rapport l'insuffisance en termes d'infrastructure de santé et de l'éducation mais aussi la mauvaise qualité de ces infrastructures ».

Plus loin, il a décliné des recommandations qui ont été faites. Selon M. Camara, une partie a été adressée au gouverneur, aux responsables au niveau régional de la santé et de l'éducation mais aussi aux élus locaux.

« Il faut résumer ces recommandations à ses termes, c'est la construction des nouvelles infrastructures, la rénovation de celles existantes, la mise en disposition d'avantage du personnel enseignant qualifiés et éducatifs mais aussi l'accompagnement suffisant en termes de matériels », a-t-il suggéré.

Guinée

Le message de Cellou Dalein Diallo aux Guinéens de l'étranger

Après l'Angleterre, le principal opposant au régime Alpha Condé poursuit actuellement sa… Plus »

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.