Congo-Brazzaville: Commerce - Les acteurs s'approprient le nouveau mécanisme de souscription en ligne

Le Conseil congolais des chargeurs, en partenariat avec la société maritime Kargo consulting, a organisé, du 4 au 5 juillet à Dolisie, chef-lieu du département du Niari, une campagne de vulgarisation du bordereau électronique de suivi de la cargaison export.

Le document numérique vise, entre autres, l'identification des flux de marchandises ; le contrôle des coûts de transport ; l'amélioration de la sûreté et la traçabilité du commerce ainsi que du trafic.

« Ce nouveau mécanisme de souscription au bordereau électronique de suivi de la cargaison s'impose à notre pays qui a une vocation de pays de transit. Il permet aussi de perpétuer les connaissances pour être de plus en plus professionnel », a déclaré Dieudonné Ngoma Bitanga, directeur de cabinet du préfet du Niari.

Le bordereau électronique de suivi des cargaisons (BESC) est partagé par l'ensemble des conseils des chargeurs africains mais il est encore manuel malgré les avancées technologiques de la communication et de l'information. Pour combler ce retard et se conformer aux exigences de l'Organisation mondiale du commerce, le Conseil congolais des chargeurs a sollicité l'expertise de la société maritime kargo consulting afin de dématérialiser ce manquement.

Placée sous les auspices du préfet du Niari, Frédérick Baron Bozok, cette campagne était destinée aux armateurs, exportateurs, importateurs, transitaires, douaniers, affréteurs, agents de service commercial, transporteurs, coopérateurs économiques ainsi qu'aux chargeurs.

Expliquant la procédure de souscription, le directeur général de la société maritime Kargo consulting, Awonon Mikael, a indiqué qu'il faut « s'inscrire sur la plate-forme C2AHR tout en disposant de sa carte bleue ou un virement bancaire, d'un compte électronique qu'on peut créditer à volonté. Une notification (mail et SMS) est envoyée à chaque transaction. Le chargeur peut aussi créditer son compte à partir d'un point agréé».

De nombreux avantages sont liés au BESC : la rapidité, la souscription dans des délais raisonnables et aucune cargaison ne peut être exportée sans ce document qui s'impose à tout mode de transport. Il fournit, en outre, toutes les informations relatives à la cargaison et sa présence supprime les imprimés, a-t-il poursuivi.

Ce paradigme est une innovation qui s'inscrit dans la politique du gouvernement en prônant la sérénité dans le traitement de l'information, dans les opérations commerciales et la maîtrise en temps réel du flux statistique à l'export.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.