Madagascar: Fanomezantsoa Arthure Oliva - «Je sais que la formation de Gender Links est bénéfique, mais j'ai du mal à l'appliquer.

Comme suivi des participantes au cours du projet entrepreneurial, l'équipe de GL fait une évaluation et cette année, nous relevons que notre candidate FANOMEZANTSOA Arthure Oliva opère un petit retard par rapport aux autres.

Elle est confiante de cette situation, car jusqu'ici, "elle ne ressent aucun changement et qu'à part la formation, il n'y a aucune aide directe de la part de la commune. ", confirme-t-elle.

Heureusement, elle fait partie des femmes que GL a récemment formées et c'est tout à fait probable qu'elle n'a pas encore assimilé les modules de business plan.

Entre autres, ce qui est alarmant, c'est qu'elle n'a même pas mis en oeuvre un des guides de business plan au niveau de son propre projet "faute de moyen financier.", explique-t-elle.

Or, son business sur le commerce des PPN est déjà en marche, tandis qu'il reste quelques techniques pour le bon fonctionnement. Les phases lors des séances de formations se servent d'outils pour l'améliorer.

"Je sais que la formation est bénéfique, mais j'ai du mal à l'appliquer" réclame-t-elle. Au future, nous attendons plus d'effort venant d'elle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.