9 Juillet 2019

Angola: Le Chef de l'Etat appelle à une coopération économique privilégiée au sein de la CPLP

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a souligné mardi à Luanda la nécessité pour la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) de devenir un espace privilégié de coopération commerciale et économique entre les États membres.

S'exprimant lors de la session solennelle de la IXe Assemblée parlementaire de la communauté lusophone, l'homme d'État angolais a déclaré qu'il était nécessaire de respecter les liens historiques et culturels communs "qui nous unissent depuis des siècles".

Le président João Lourenço a indiqué que plus de 270 millions d'habitants de la Communauté continuent de regarder vers la CPLP avec un espoir renouvelé, malgré les difficultés de parcours.

Selon le Chef de l'Etat, la CPLP est, pour l'Angola, un espace géopolitique d'une importance renouvelée dans ses relations internationales, reposant sur des liens de fraternité séculaires qui unissent ses peuples par le biais d'une langue commune, désormais patrimoine culturel de tous.

Il a souligné qu'après 23 ans de création à Lisbonne par les Chefs d'État et de Gouvernement, les objectifs qui ont conduit à la création de la CPLP sont toujours présents et que ses fondateurs peuvent être fiers de cette gestion et de l'héritage qu'ils laissent aux générations à venir.

Mobilité dans l'espace de la CPLP Le chef de l'Etat angolais a indiqué que cette question avait fait l'objet de nombreux débats au niveau des Gouvernements de la CPLP, notant que lors de la XIIe Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la Communauté tenue à Santa Maria (Cap-Vert) en juillet 2018, il a avait été adopté "Déclaration sur les personnes et la mobilité dans la CPLP".

Tant que la mobilité dans l'espace lusophone n'est pas efficace, il a noté que l'Angola avait signé des accords d'exemption de visa sur les passeports diplomatiques et de service avec la plupart des États membres de la CPLP. Il a estimé que le dossier constituait un mécanisme destiné à renforcer la circulation dans la Communauté "et, éventuellement, une base pour la suppression de certains obstacles à la circulation des personnes, en particulier des étudiants et des entrepreneurs. "Pour la majorité des citoyens étrangers, touristes et hommes d'affaires en général, nous avons adopté une nouvelle politique de migration qui simplifie la procédure de visa ordinaire et introduit une nouvelle catégorie, le visa de l'investisseur", a-t-il expliqué. Il a dit qu'il était conscient que l'insertion des pays de la Communauté dans diverses régions d'intégration géopolitique et régionale pourrait éventuellement entraver leur réalisation.

"Cependant, l'important est de rester fermement attaché aux objectifs que nous visons depuis sa création, afin que, une fois surmontés les obstacles juridiques et politiques, elle puisse effectivement contribuer à la consolidation de la CPLP", a ajouté le Président angolais. C'est la deuxième fois que l'Angola accueille cet événement, après novembre 2013. Selon João Lourenço, cela témoigne de l'attachement de l'État angolais à l'agenda de la CPLP en général et de son Assemblée parlementaire en particulier. L'AP-CPLP est l'organe de la communauté lusophone qui réunit les parlements nationaux des États membres et constitue la base des résultats des élections législatives dans les pays respectifs. Elle a été fondée le 17 juillet 1996 à Praia, en République du Cap-Vert.

Angola

Football - Petro a fait match nul en Afrique du Sud

Le Petro de Luanda a fait match nul mercredi contre la formation de Bidvest Wits, 1 à 1, lors du deuxième… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.