Cameroun: Barrage hydroélectrique de Nachtigal - Les travaux résolument lancés

Au cours d'une visite de chantier du ministre de l'Eau et de l'Energie lundi 8 juillet 2019, les entreprises impliquées ont signé une charte de bonne collaboration, alors que certains travaux ont commencé.

Le chantier de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal (420 MW) vit. Sur le terrain, des engins se déploient à perte de vue, qui pour le terrassement, qui pour le déboisement. C'est dans cette ambiance que le ministre de l'Eau et de l'Energie, Gaston Eloundou Essomba a procédé lundi 8 juillet 2019 à la visite de ce chantier de grande envergure. Il a tour à tour visité l'aire des entreprises, la zone barrage ainsi que la zone usine. Une descente qui lui a permis de constater que les différentes entreprises mobilisées sur les lots sont toutes au travail. Et pour que les travaux continuent dans cette dynamique, une charte d'engagement de bonne collaboration entre Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), maître d'ouvrage du projet et l'ensemble des entreprises qui y sont engagées (Edf, bureau Veritas, Elecnor, Sgc, etc.) a été élaborée et signée par les différentes parties. Le document s'appuie sur quatre engagements dans les domaines de la santé et de la sécurité, de l'esprit de transparence, de la promotion de l'emploi local et du développement économique et social. Il est aussi question du respect de l'éthique.

Pour le directeur général de NHPC, Augusto Soares Dos Reis, cette signature est l'un des temps forts de ces premiers mois de travaux et surtout l'affirmation de tout mettre en oeuvre pour assurer une pleine réussite industrielle du projet, notamment la maîtrise des coûts, le respect du calendrier. Autre sens à donner à cette charte: « Faire du projet un exemple dans ses dimensions sociale et environnementale ». Le Minee a recommandé la mise en place d'un cadre de concertation entre NHPC, les entreprises de construction et la Sonatrel qui est en charge de la construction du poste de Nyom 2. Aussi est-il question, s'agissant des engagements sociaux et économiques, de « recruter de la main d'oeuvre locale, de sous-traiter une partie des travaux de construction avec les entreprises camerounaises pouvant sous-traiter une partie des travaux du projet Nachtigal».

Le projet Nachtigal c'est trois composantes: la construction d'un aménagement hydroélectrique de 420 MW, la construction d'une ligne de transport électrique de 225 000 volts entre Batchenga et Nyom 2. Parlant des échéances, on devrait, a indiqué Gaston Eloundou Essomba, assister à la mise en service de la première turbine en septembre 2022. Un an plus tard, la centrale électrique la plus puissante au Cameroun rentrera complètement en service. La fourniture en énergie électrique sera ainsi de bien meilleure qualité.

Lire aussi : Zone de libre-échange continentale africaine:Le dispositif est en place

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.