Sénégal/Bénin: CAN 2019 - La VAR attendue pour corriger d'éventuelles injustices

Photo: cafonline
Les arbitres prêts à utiliser l’assistance vidéo (VAR) dès les quarts de finale

Le Caire — L'arbitrage par vidéo assistance (VAR), qui sera utilisé lors des quarts de finale de la CAN 2019, doit être perçu comme un instrument appelé à corriger d'éventuelles erreurs, ont déclaré mardi les deux sélectionneurs du Sénégal et du Bénin.

Aliou Cissé et son homologue Michel Dussuyer du Bénin animaient une conférence de presse, à la veille du match devant opposer mercredi leurs deux équipes, pour le compte des quarts de finale de la CAN 2019.

"Il m'est très difficile d'évoquer ce sujet, moi je suis partisan du football avec ses défauts, ses possibilités d'erreurs des arbitres comme des footballeurs", a avancé le sélectionneur des Lions du Sénégal.

Mais compte tenu des "nombreuses injustices" intervenues dans le football, Aliou Cissé dit comprendre la décision des autorités de vouloir minimiser les erreurs possibles avec la technologie de l'arbitrage par vidéo assistance.

"Oui, je le prends comme une expérience même si nous l'avons déjà connue lors de la Coupe du monde", a indiqué le sélectionneur sénégalais, affirmant toutefois se focaliser sur ses joueurs et la performance qu'il est possible d'attendre d'eux face aux Ecureuils du Bénin.

Interrogé sur la même question, le sélectionneur Michel Dussuyer du Bénin s'est dit partisan de la VAR.

"A mon avis, dit-il, c'est un plus pour le football étant donné qu'il corrige des injustices et c'est une bonne avancée", a répondu le technicien français à une question portant sur ce sujet.

Le sélectionneur sénégalais a révélé que c'est l'ancien arbitre international sénégalais Malang Diédhiou qui servira d'instructeur aux Lions mardi en début d'après-midi.

La Confédération africaine de football (CAF), qui a déjà testé l'utilisation de la vidéo assistance lors de ses compétitions phares comme la finale de la dernière Ligue africaine des champions, a décidé de l'intégrer à partir des quarts de finale qui démarrent ce mercredi par le match Sénégal-Bénin.

Lors de la finale retour de la Ligue africaine des champions entre l'Espérance de Tunis et le Wydad de Casablanca, la technologie n'a pas fonctionné, situation ayant donné lieu à une bouderie de l'équipe marocaine, laquelle a finalement eu gain de cause auprès de la CAF qui a accepté de faire rejouer cette rencontre sur terrain neutre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.