Afrique: Des établissements d'enseignement supérieur du monde entier déclarent l'urgence climatique

communiqué de presse

New York, 10 Juillet 2019 — Des réseaux d'établissements d'enseignement supérieurs représentant plus de 7 000 instituts situés sur les 6 continents ont annoncé aujourd'hui qu'ils déclaraient une situation d'urgence climatique.

Un accord a été trouvé sur la mise en œuvre d'un plan en trois étapes pour faire face à la crise en coopération avec les étudiants.

Le plan comprend les trois étapes suivantes :

1. S'engager à atteindre la « neutralité carbone » d'ici 2030 ou 2050 au plus tard ;

2. mobiliser davantage de ressources pour la recherche axée sur les mesures pour remédier aux changements climatiques et faciliter la création de compétences ;

3. Accroître l'accès à l'éducation environnementale et à la durabilité dans les programmes d'enseignement, les campus et les programmes de proximité.

Ce Communiqué, rédigée par l'Alliance pour un leadership en matière de durabilité développement durable dans l'enseignement, connue sous le nom de EAUC, l'organisation américaine pour l'action pour le climat dans l'enseignement supérieur Second Nature, située aux États-Unis, et l'alliance jeunesse et éducation d'ONU Environnement, témoigne pour la première fois que des établissements d'enseignement supérieur se sont réunis afin de s'engager ensemble à faire face à l'urgence climatique. La tribune sera relayée aux ministres clés réunis aujourd'hui à New York dans le cadre de l'Initiative des établissements d'enseignement supérieur en faveur du développement durable.

Signé par l'Université Strathmore (Kenya), l'Université Tongji (Chine), la KEDGE Business School (France), l'Université de Glasgow (Royaume-Uni), la California State University (États-Unis), l'Université Zayed (Émirats arabes unis) et l'Université de Guadalajara (Mexique), l'appel est également soutenu par les principaux réseaux mondiaux pour l'éducation, tels que l'Alliance mondiale et l'Initiative pour un leadership responsable à l'échelle mondiale (Globally Responsible Leadership Initiative, GRLI), qui se sont engagés à atteindre les objectifs de neutralité carbone proposés.

« Ce que nous enseignons façonne l'avenir. Nous nous félicitons de l'engagement pris par les universités de devenir climatiquement neutres d'ici 2030 et d'intensifier leurs efforts sur leurs campus », déclare Inger Andersen, directrice exécutive d'ONU Environnement. « Les jeunes se positionnent de plus en plus à l'avant-garde des appels à plus d'actions pour faire face aux défis climatiques et environnementaux. Les initiatives qui impliquent directement les jeunes dans ces travaux critiques constituent une contribution précieuse à la réalisation de la durabilité environnementale. »

Parmi les exemples de meilleures pratiques pour la durabilité sur les campus universitaires, nous pouvons citer l'Université Strathmore, du Kenya, qui a recours à des énergies propres et dispose d'un système photovoltaïque de 600 kilowatts connecté au réseau. L'Université chinoise Tongji en Chine a beaucoup investi dans la mise en place d'un programme d'éducation à la durabilité et encourage d'autres établissements d'enseignement à en faire de même. Aux États-Unis, l'Université de Californie s'est engagée à atteindre l'objectif de neutralité en carbone à l'échelle du système d'ici à 2025, tandis que d'autres établissements, telles que l'Université américaine et l'Université Colgate, ont déjà atteint la neutralité en carbone.

S'exprimant en faveur de ces mesures, Charlotte Bonner, directrice de l'organisation des étudiants pour la durabilité, affirme : « Les jeunes du monde entier ont le sentiment que les écoles, les collèges et les universités ont pris trop de temps pour réagir à la crise qui sévit actuellement. Nous nous félicitons de l'annonce de l'urgence climatique car il n'y a pas de temps à perdre. Nous invitons ceux qui n'ont pas encore soutenu cette initiative à se joindre à nous. Bien entendu, l'élément le plus important est l'action qui s'en suivra. »

L'objectif est que plus de 10 000 établissements d'enseignement supérieur rejoignent cette cause avant fin 2019, les gouvernements étant invités à soutenir leurs dirigeants en les incitant à passer à l'action.

À L'ATTENTION DES JOURNALISTES

Lire le communiqué dans son intégralité et découvrir les réseaux qui ont fait preuve de leur soutien en le signant

À propos du Programme des Nations Unies pour l'environnement

Le PNUE est la principale voix mondiale en matière d'environnement. Il assure le leadership et encourage le partenariat dans la protection de l'environnement en inspirant, en informant et en permettant aux nations et aux peuples d'améliorer leur qualité de vie sans compromettre celle des générations futures. Le PNUE travaille avec les gouvernements, le secteur privé, la société civile et avec d'autres entités des Nations Unies et organisations internationales du monde entier.

À propos de EAUC

EAUC est l'Alliance pour un leadership en matière de durabilité développement durable dans l'enseignement. L'EAUC représente plus de 200 établissements, compte un total de 2 millions d'étudiants, près de 400 000 employés et bénéficie d'un budget supérieur à 25 milliards de livres sterling. EAUC aide les dirigeants, les universitaires et les professionnels à intégrer le développement durable au cœur des établissements d'enseignement pour les plus de 16 ans. Les universités et instituts durables sont des institutions plus performantes à long terme. Ils font état d'une meilleure résilience financière et opérationnelle, ont un impact sociétal plus important, offrent des travaux de recherche et des innovations parmi les meilleures au monde et les étudiants y obtiennent de meilleurs résultats.

À propos de Second Nature

Second Nature s'engage à amplifier l'action climatique au sein et par le biais de l'enseignement supérieur. Cela est rendu possible grâce à la mobilisation d'un large éventail d'établissements d'enseignement supérieur dans le but de respecter les engagements audacieux pris en matière de climat, de faire évoluer les initiatives climatiques sur les campus et de créer des solutions climatiques innovantes. Second Nature a pour objectif d'aligner, de multiplier et de rapprocher les efforts du secteur des autres leaders mondiaux afin de faire progresser les priorités climatiques urgentes.

Pour plus d'informations, contactez :

Keishamaza Rukikaire, Chef du service de presse, PNUE +254 722677747

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Développement Durable

Plus de: UNEP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.