9 Juillet 2019

Burkina Faso: Remise de diplômes à l'IAM Ouaga - A'Salfo de Magic System et ses 498 filleuls

Une portée de 498 diplômés drapés dans des toges impeccables, un parrain mythique, A'Salfo de Magic System, un patron de la cérémonie en la personne du président de l'Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, un palais des Sports de Ouaga 2000 superbement décoré, un parterre d'invités, de parents, de représentants d'entreprises partenaires et d'enseignants du supérieur ; voilà le cliché de la sortie de promotion 2018-2019 de l'Institut africain de management (IAM), baptisée « Promotion A'Salfo ». Les parchemins remis concernaient le BTS (Bac+2), la Licence (Bac+3) et le Master (Bac+5). C'était le dimanche 07 juillet 2019 à Ouagadougou.

498, c'est le nombre d'étudiants qui ont décroché, cette année, un diplôme à l'Institut africain de management (IAM). Et pour la remise des parchemins, Amed Moussa Diallo, le président du conseil d'administration (PCA) de l'IAM Ouaga, et son équipe n'ont pas lésiné sur les moyens.

Les petits plats ont été mis dans les grands pour offrir aux impétrants une cérémonie mémorable. Et cela passe par le choix du lieu de la cérémonie, le palais des Sports de Ouaga 2000, du parrain, A'Salfo du groupe Magic System, du patron de la cérémonie, Alassane Bala Sakandé, président de l'Assemblée nationale, mais également par l'habillement des diplômés qui étaient tous en toges académiques, coiffés du fameux chapeau mortier et tenant dans chaque main un clap hands gonflable servant à faire des applaudissements. En somme, une cérémonie à l'américaine et qui donne vraiment à rêver...

Mais ce n'est pas un rêve désincarné, car il prend son élan et son envol sur toute une année académique de dur labeur et qui a été couronnée de succès.

D'où la joie de Viviane Barry, porte-parole des nouveaux diplômés, qui a loué la qualité de la formation reçue à l'IAM. Elle a exprimé la gratitude des impétrants au corps professoral et à l'administration de l'institut ainsi qu'aux parents qui se sont saignés pour financer leurs études.

En prenant la parole, le PCA de l'IAM Ouaga, Amed Moussa Diallo, a salué le travail abattu tout au long de cette année académique durant laquelle plus de 27 000 heures de cours ont été dispensées.

Pour le PCA, la remise de diplômes ne signifie pas la coupure du cordon ombilical avec l'IAM. Au contraire, il a déclaré que les impétrants demeurent, partout où ils iront travailler, « des ambassadeurs de l'IAM. Et je vous demande de hisser haut le drapeau de cet institut qui vous a formés ».

Malgré un calendrier très chargé et l'avion qu'il devait prendre à 16 heures, le patron de la cérémonie, Alassane Bala Sakandé, a tenu à être présent, car « j'aime et magnifie l'excellence » a-t-il déclaré avant d'ajouter que « partout où il y a la jeunesse et la femme, le Parlement burkinabè n'hésite pas à associer son image ».

Il a encouragé les jeunes diplômés à ne pas regarder seulement vers la fonction publique mais à entreprendre, à l'instar de leur parrain, A'Salfo, qui n'a jamais eu de bulletin de salaire. Alassane Bala Sakandé a promis une tablette Huawei à chacun des 32 majors qui ont été distingués également avec des médailles d'excellence.

Le parrain de la promotion 2019 de l'IAM a prodigué des conseils à ses filleuls qu'il a exhortés à être persévérants dans la vie, car « c'est la détermination qui a fait que le groupe Magic System est arrivé là où il est.

Une chose est de me choisir comme parrain, une autre est d'incarner les valeurs qui m'ont permis d'être ici. Vous allez rencontrer des difficultés, mais il faut persévérer et aller jusqu'au bout, et pour cela il faut faire preuve de détermination, de persévérance et de foi ».

Partenaire de l'IAM, l'ambassade de Chine a procédé à une remise de bourses d'une valeur de 240 000 FCFA chacune à 12 étudiants. Dans le cadre de ce partenariat, des cours de mandarin seront dispensés dès l'année prochaine à l'IAM.

Au cours de la cérémonie, l'Institut a tenu à saluer le travail de ses enseignants en leur décernant des médailles et a remis des attestations de reconnaissance aux différentes entreprises partenaires qui accueillent ses étudiants pour des stages.

Burkina Faso

Décès de 11 gardés à vue - De nouvelles sanctions contre des responsables de la police

C'est ainsi qu'au titre des mesures conservatoires, Néné Ami Ouédraogo/Traoré, commissaire… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.