Afrique: Quarts de finale de la CAN 2019 - Place à la VAR !

Photo: cafonline
Les arbitres prêts à utiliser l’assistance vidéo (VAR) dès les quarts de finale

Après de surprenantes huitièmes de finale disputées, la CAN 2019 aborde cet après-midi les quarts de finale avec d'alléchants face à face. C'est le cas du choc entre les Fennecs d'Algérie et les Eléphants de Côte d'Ivoire et le duel entre le Nigéria et l'Afrique du Sud.

La CAN 2019 poursuit son petit bonhomme de chemin et il ne reste plus que huit équipes à prétendre au sacre final, au soir du 19 juillet prochain.

Trois gros favoris, l'Egypte, le Maroc et le Cameroun, ont été dégommés lors des 8es de finale passées, une grosse surprise pour ce qui est des deux premiers pays cités.

De quoi ouvrir un boulevard pour les Fennecs d'Algérie, eux qui ont remporté tous leurs matches depuis le début de la compétition et qui n'ont pas encore encaissé le moindre but.

Ce qui est certain, les amoureux du foot auront un début de réponse à cette interrogation avec les quarts de finale qui débutent cet après-midi, et Algérie#Côte d'Ivoire sera la principale attraction de ce tour.

Le moins que l'on puisse dire est que cette rencontre confirmera ou non le statut de favoris des Fennecs à cette CAN.

En tous les cas, l'Algérie est présentement la meilleure équipe du tournoi. Les poulains du coach Djamel Belmadi ont jusque-là affiché une grande sérénité lors des matches qu'ils ont disputés.

Le contraire de leur adversaire ivoirien dont la qualification pour les quarts de finale a été obtenue grâce à la maladresse de la jeune équipe malienne.

Les quatre matches disputés par les Eléphants ont montré un jeu stéréotypé avec des leaders techniques comme Nicolas Pépé, Wilfried Zaha et Max-Alain Gradel en manque d'inspiration.

Pour bousculer cette équipe solide d'Algérie, ils devront alors proposer autre chose, même si la Côte d'Ivoire mène pour le moment au score lors des sept matches que les deux pays ont disputés en phase finale de CAN.

Des matches ouverts

Le bilan donne un avantage aux Ivoiriens avec 3 victoires pour deux défaites et deux matchs nuls. La première confrontation entre les deux équipes remonte en 1968 où la Côte d'Ivoire s'était imposée par trois buts à 0. Les deux équipes se sont retrouvées à la CAN 1988 au Maroc et s'étaient séparées dos-à-dos (1-1).

En 1990 les Algériens ont gagné 3-0 chez eux avant de perdre deux années plus tard au Sénégal sur le même score. Enfin, les deux formations se sont affrontées à trois reprises lors des dix dernières années.

L'Algérie a défait la Côte d'Ivoire 3-2 en Angola en 2010 et 3 à 1 en 2015 en Guinée équatoriale, puis un match nul (2-2) en 2013 en Afrique du Sud. La Côte d'Ivoire a deux trophées de CAN dans ses coffrets contre un seul pour l'Algérie.

Ces quarts de finale verront également l'entrée en lice des deux équipes surprises au stade de cette compétition : le Bénin et Madagascar. Leurs adversaires savent désormais qu'ils ne sont plus des petits poucets à prendre à la légère.

Les Ecureuils du Bénin rêvent de prolonger leur incroyable épopée et, pour cela, ils vont tenter de s'offrir le scalp des Lions de la Teranga, l'autre grand favori de la CAN. Ils l'ont déjà fait en 8es face à d'autres Lions (de l'Atlas).

Mais ces Lions de la savane, première nation africaine au classement CAF et FIFA, sont prévenus qu'ils auront en face des Ecureuils agiles et tenaces. Même si trois joueurs sénégalais (Alfred Ndiaye, Crépin Diatta, Ismaila Sarr) sont incertains pour le match, l'équipe est d'une qualité nettement supérieure à celle du Bénin.

La CAF rassure sur la VAR

L'autre sensation de la CAN, les Barea de Madagascar tenteront également de poursuivre leur très belle aventure face aux Aigles de Carthage. Les Zébus peuvent se permettre de rêver des demi-finales, au vu des prestations de la Tunisie en cette CAN.

Le capitaine Wahbi Khazri et ses coéquipiers, à l'image du petit poucet béninois, n'ont encore gagné aucun match (3 matches nuls) pendant le temps règlementaire et les prolongations.

Les Aigles de Carthage n'ont pas trouvé leur rythme dans cette coupe d'Afrique, mais ils ont su faire les efforts pour sortir le Ghana aux tirs au but, en 8es.

Favoris de ce match, ils doivent se méfier des Malgaches gonflés à blocs. Enfin, l'Afrique anglophone aura, elle aussi, droit à son affiche, avec un Nigeria-Afrique du Sud.

D'un côté, les Bafana#Bafana sortent d'un match sérieux et très tactique face à l'Egypte qu'ils ont éliminés à la surprise générale.

De l'autre, le Nigéria a été aussi crédité d'une rencontre solide contre le tenant du titre camerounais.

Ce duel s'annonce alors alléchant. Les protagonistes de tous ces matches de quarts de finale verront apparaître, pour la première fois à une CAN, l'Assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) jusqu'en finale.

Les Béninois et les Sénégalais seront les premiers à expérimenter cette technologie que de nombreux Africains accueillent avec réserve.

Ceux-ci ont tous, en mémoire, le cafouillage monstre, le 31 mai dernier à Tunis, lors de la finale de la ligue des champions africains causé ce jour-là par un dysfonctionnement de la VAR.

La Confédération africaine de football a rassuré que des tests de cette technologie avaient été réalisés en secret au cours de quelques matchs de la phase des groupes et des 8es de finale. Deux experts venus d'Europe ont assuré la formation des arbitres africains.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.