9 Juillet 2019

Cote d'Ivoire: Deuxièmes journées scientifiques de l'Ascad - Trois jours de réflexions sur la sécurité sanitaire des aliments

La biennale de l'Académie des sciences, des arts, des cultures d'Afrique et des diasporas africaines (Ascad) s'est ouverte hier au Palm Club, à Cocody.

Il est mondialement établi que les aliments impropres à la consommation humaine, à cause de la présence des bactéries, des virus, des parasites ou des résidus de substances chimiques nocives provoquent de très nombreuses maladies allant de la diarrhée au cancer chez les hommes.

Pour tirer sur la sonnette d'alarme, sensibiliser et contribuer au bien-être des populations ivoiriennes, l'Académie des sciences, des arts, des cultures d'Afrique et des diasporas africaines (Ascad) a ouvert hier, au Palm Club Hôtel, à Cocody, et ce, jusqu'au 11 juillet, ses deuxièmes journées scientifiques (JSA2) portant sur le thème : « Sécurité sanitaire des aliments en Côte d'Ivoire ».

Il s'agit pour l'Ascad d'offrir, trois jours durant, une tribune aux spécialistes pour échanger et partager leurs expériences sur ce sujet d'actualité, la gouvernance au niveau étatique en matière de produits de consommation et les différentes actions en cours pour la protection des Ivoiriens.

Des sous- thèmes qui n'ont pas laissé indifférent Gilbert Koné Kafana, ministre auprès du Président de la République, chargé des relations avec les institutions.

Déclarant ouvertes les JSA2, le ministre s'est réjoui de cette initiative qu'il juge importante pour les populations. « Les aliments, comme vous le savez, sont indispensables à la vie. Ils sont également une source de plaisir, d'expression de nos diversités culturelles et une forme d'art.

Ils ont le pouvoir de réunir des amis, des familles, des communautés entières. Etant une partie intégrante de notre existence, il est donc inadmissible que les aliments ne soient pas de qualité.

Garantir la sécurité sanitaire des aliments et la sécurité de l'approvisionnement alimentaire, dans un monde globalisé, pose des problèmes de plus en plus complexes méconnus par les consommateurs.

Dès lors, ce qui est source alimentaire et de plaisir peut devenir source de maladie et de tragédie. Aujourd'hui, les maladies d'origine alimentaire dues aux produits chimiques tuent des milliers de personnes chaque année.

C'est pourquoi, nous nous réjouissons de ces ateliers de réflexions et fondons un grand espoir que les résolutions issues des travaux vont contribuer à garantir aux populations ivoiriennes une alimentation saine, de qualité et en quantité », a indiqué le ministre Gilbert Kafana Koné.

Avant lui, le président de l'Ascad avait situé les enjeux de ses JSA2. « Dans le cadre de la décennie d'action des Nations unies pour la nutrition, de nombreux pays ont pris des engagements sur la nutrition mais bien peu sur la sécurité sanitaire des aliments.

Or, il n'y a pas de sécurité alimentaire sans sécurité sanitaire des aliments. L'usage inapproprié des antibiotiques, des hormones et antiseptiques chez les animaux d'élevage contribue à l'émergence d'agents pathogènes résistant chez l'être humain.

Pour améliorer leur rendement, les éleveurs utilisent, sous la responsabilité ou non de vétérinaires, ces produits sans se soucier du sort des résidus des produits avant la mise en consommation des animaux traités.

Cette présence de résidus dans les aliments est un danger pour la santé des consommateurs. Ces présentes journées visent donc à sensibiliser et à établir une bonne collaboration entre les pouvoirs publics, les producteurs et les consommateurs en vue de garantir une sécurité sanitaire des aliments pour les populations ivoiriennes », a expliqué le Professeur Hauhouot Assepo.

Avant de laisser la place à la conférence inaugurale présentée par Pr Malan Kla Anglade, président du comité d'organisation des JSA2 et portant sur le thème principal des journées.

Plusieurs ateliers, ainsi que des conférences introductives vont meubler le programme des JSA2 qui s'achèvent demain 11 juillet.

Cote d'Ivoire

Serey Dié - De gérant de cabine téléphonique à joueur professionnel, l'émouvant récit de l'Eléphant

Même s'il a raté un pénalty contre l'Algérie il y a quelques jours, entraînant… Plus »

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.