Togo: Le continent fait face aux mutations

10 Juillet 2019

Le Chatham House, l'Institut royal britannique de politique étrangère, organise mercredi et jeudi à l'hôtel Hilton d'Addis Abeba (Ethiopie) une conférence consacrée à l'avenir de l'Afrique dans un contexte mondial en mutation.

Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères, a pris la parole dans la matinée pour souligner comment le continent s'adapte aux évolutions et en particulier les pays de la Cédéao.

Le Togo comme les autres pays membres de l'organisation ouest-africaine, a mis en oeuvre une série de réformes en profondeur pour accompagner les évolutions de la région et du monde.

Il a mentionné les politiques de libéralisation, le développement de l'agriculture et du secteur minier, les efforts menés pour une meilleure gouvernance et la lutte contre la corruption ou encore la protection de l'environnement. Des grands axes contenus dans le plan national de développement.

M. Dussey a également souligné les efforts des Etats de la région pour renforcer l'intégration. Une nécessité avec l'entrée en vigueur la Zlec, la Zone de libre échange africaine.

Le chef de la diplomatie togolaise a évoqué les menaces sécuritaires en Afrique qui pourraient être un frein au développement. En particulier les actions de plus en plus fréquentes de groupes terroristes en Afrique de l'Ouest.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.