10 Juillet 2019

Afrique de l'Ouest: Le Sénégal et le Bénin se donnent rendez-vous en quarts

Ils ont passé avec brio le test d'évaluation. Le Sénégal et le Bénin se sont brillamment qualités pour les quarts de finale de la première CAN à 24 nations. Dans la capitale égyptienne, les Lions de la Teranga et les Ecureuils du Bénin ont composté leurs billets, vendredi, lors des premiers huitièmes de finale de la 32ème CAN.

Le Sénégal, conduit par Sadio Mané, s'est logiquement qualifié pour les quarts au stade international du Caire (1-0). Tandis que le Bénin créait la surprise en éliminant le Maroc (1-1, tab 4-1)au stade Al Salam.

Favoris d'une opposition à priori déséquilibrée, les Lions de la Teranga ont justifié leur statut au quart d'heure de jeu lorsque, sur une perte de balle ougandaise au milieu du terrain, Henri Saivet sert Mbaye Niang.

L'attaquant du Stade Rennais coulisse le cuir pour Sadio Mané qui bat Denis Onyango (15e). Mais si les Cranes donnent des frayeurs à la défense sénégalaise aux 23è et 29è, ce sont bien les coéquipiers d'Ismaila Sarr qui obtiennent la plus franche occasion de but en seconde période. Fauché en pleine surface de réparation, Mané décide de se faire justice.

Mais le capitaine -ougandais fait échec à la tentative du leader technique des Lions, son deuxième penalty raté après celui contre le Kenya. Une occasion sans incidence pour les hommes d'Aliou Cissé qui verront les quarts.

Mettant ainsi fin à la belle histoire de l'Ouganda dans ce tournoi. Si le Sénégal peut se réjouir d'avoir évité le piège de Sébastien Desabre et de ses garçons, ce n'est pas le cas de Ziyech et du Maroc.

L'attaquant de l'Ajax d'Amsterdam a manqué une double occasion de qualifier les Lions pour les quarts de la campagne égyptienne.

Alors qu'il avait la balle du 2- 1 au bout du pied, Ziyech a expédié son tir sur le montant gauche d'Allegbé, dans les arrêts de jeu. L'ailier des Lions a une nouvelle occasion de se racheter mais sa tentative en prolongations s'est évaporée dans le ciel d'Al Salam.

Alors qu'ils étaient donnés favoris d'une huitième de finale complètement déséquilibré, les Lions de l'Atlas repartent de l'Egypte désillusionnés.

Après avoir concédé l'ouverture du score (55e), les hommes d'Hervé Renard reviennent dans la partie grâce au buteur providentiel, EnNesyri à la conclusion d'un ballon chopé par Boussoufa dans les pieds d'un défenseur béninois.

Servi idéalement, il bat Allagbé du gauche pour la parité (1-1, 76e). Réduits entre-temps à dix avec l'expulsion du défenseur Adenon Khaled, les Ecureuils font le dos rond. Ils résistent aux assauts des Lions qui amènent en prolongations.

Incapables de trouver la faille, Boufal et autres Lions sont obligés de passer par la case des tirs au but. Une épreuve cruciale pour eux. Pendant que les Béninois réussissent à transformer quatre tirs, les Marocains ont le pied carré.

Du pain béninois pour Michel Dussuyer et ses garçons qui saisissent ainsi leurs chances. Avec quatre tirs réussis contre un, ils se classent ainsi pour le premier quart de finale de leur histoire. Un bon compte de fée qu'ils tenteront de faire perdurer face au Sénégal, son prochain adversaire de la compétition.

Après avoir créé le premier coup retentissant de la CAN en écartant un candidat sérieux au titre, les Ecureuils peuvent avoir de nouvelles ambitions.

Pour le Maroc, c'est une nouvelle désillusion après l'élimination en quarts de finale en 2017 au Gabon. Pis, le Maroc devrait encore attendre pour espérer mettre un terme aux 43 années de disette au niveau continental.

Afrique de l'Ouest

Dialogue politique national - Zéphirin et Simon pour conduire au consensus

Pour la réussite du dialogue, le chef de l'Etat (milieu) a responsabilisé le chef de file de l'opposition,… Plus »

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.