Congo-Kinshasa: La Police MONUSCO et la PNC se penchent sur « une bonne gestion des grands évènements »

communiqué de presse

Le Commissariat Général de la Police Nationale Congolaise (PNC) a abrité, ce mardi 9 juillet 2019, un séminaire sur «la Gestion des Grands Evénements », au profit de cinquante commandants d'unités de la PNC. La cérémonie d'ouverture a été co-présidé par le Commissaire Divisionnaire Principale, AMULI Bahigwa Dieudonné, Commissaire Général de la PNC et le Général Awalé Abdounasir, Chef de la Composante Police.

Etaient présents, le Commissaire Général Adjoint en charge de la Police judiciaire, le représentant de l'Inspecteur Général de la PNC, des Directeurs Généraux et plusieurs autres responsables de la PNC.

Le chef de la Composante Police, prenant la parole le premier, a dans son allocution remercié le Commissaire Général pour sa disponibilité et son ouverture qui permet à la Police Monusco d'initier des formations et des séminaires dans le cadre du renforcement des capacités de la PNC.

Parlant de la Gestion des grands événements, il dira que c'est une thématique que beaucoup de professionnels de la police n'appréhendent que d'un point de vue opérationnel, alors que le niveau stratégique est très important.

Le Général Awalé Abdounasir a invité les séminaristes à aller vers la gestion démocratique des foules comme le préconisent les Nations unies. Pour lui, dans cette optique, il faudrait responsabiliser les différents acteurs qui doivent prendre part aux grands événements et se rappeler que le citoyen est le premier responsable de sa sécurité.

Le Commissaire Général, dans son mot, a souligné que cet atelier qui s'inscrit « dans le cadre du partenariat privilégié entre la Police Nationale Congolaise et UNPOL, est un des maillons de la réforme ». Cette dernière constitue, selon lui, la pierre angulaire de la professionnalisation de la Police.

Revenant sur le thème, il dira que «l'organisation de cet atelier a pour objectif qu'au sortir de celui-ci, les participants soient à même de planifier et de mieux gérer les grands événements portant notamment sur des troubles à l'ordre public».

Selon lui, les failles, qui sont parfois constatées lors des opérations de maintien et de rétablissement de l'ordre public, résultent du manque de maitrise des gestes et techniques, ou certains facteurs qui échappent au contrôle du commandement.

Avant de déclarer ouvert le séminaire, il a demandé aux participants de capitaliser les enseignements qu'ils recevront durant trois jours et de les vulgariser au sein de leurs unités respectives en vue de garantir un meilleur environnement et une bonne gestion des grands événements.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.