Cameroun: Lutte contre les accidents - Urgence signalée

Une certaine recrudescence enregistrée ces derniers jours, a amené le ministre des Transports à réunir tous les acteurs du secteur mardi 9 juillet 2019 à Yaoundé

Pas d'interruption en matière d'accidents de la circulation sur certains axes routiers du Cameroun. Au contraire, cette période de vacances scolaires et forcément de grande circulation est venue avec son lot de drames. Ce qui a poussé le ministre des Transports à réunir les acteurs du secteur mardi 10 juillet 2019 à Yaoundé. Tenez ! Sept morts le 1er juillet dernier à Boumnyebel sur le tronçon Yaoundé- Douala. A l'origine, une violente collision entre un bus de l'agence « Général Express » en provenance de Douala et une Hiace, roulant en sens inverse. L'accident se produit alors qu'à l'Ouest du pays, des familles n'ont pas fini de pleurer leurs proches disparus dans un carambolage. Nous sommes le dimanche 23 juin. Ce jour consacré au Seigneur se déroule plutôt bien jusqu'à ce qu'un face-à-face entre un car coaster immatriculé NW 284 AF qui se rend à Douala et un camion immatriculé OU 629 AO en provenance de Batié, vienne tout gâcher.

Ceci lorsque le chauffeur du camion perd le contrôle du véhicule et se retrouve nez-à-nez avec le car Coaster roulant à vive allure, sur une descente. La violence du choc est telle que 19 personnes décèdent sur le champ. Soit 11 hommes, cinq femmes et trois enfants. Parmi les 18 blessés transportés d'urgence à l'Hôpital de district de Baham, trois décèdent avant de recevoir les premiers soins. Au total, 21 morts, dont les chauffeurs et surtout, une famille toute entière. Elle revenait d'un deuil. Le mois de juin se termine ainsi en lettres de sang dans cette partie du pays.

Au mois de mai, des Camerounais périssaient également sur les axes routiers. Tout comme au mois d'avril. Le 8 précisément, un accident de circulation survient à Elogbatindi sur l'axe Kribi-Edéa. Bilan, quatre morts et une quinzaine de blessés graves. Selon des informations glanées sur les lieux, un bus de 26 places de l'agence Transcam Voyages a violemment heurté un camion remorque stationné devant un petit centre commercial. La fatigue du conducteur de bus, l'excès de vitesse et le mauvais stationnement sont pointés du doigt. Le chauffeur serait arrivé à Kribi vers 22h en provenance de Yaoundé pour reprendre la route à 4h. Ce qui a été fatal pour ses passagers au lever du jour. Ces accidents qui ne sont pas les seuls, sont en effet une cartographie de ce qui se passe sur les routes du pays, malgré les actions menées par le ministère des Transports ou encore la Gendarmerie nationale. Même si les agences de voyage sont fermées, les permis de conduire retirés aux conducteurs ou des amendes infligées aux adeptes de l'excès de vitesse, des accidents de la circulation continuent à endeuiller les familles

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.