Mauritanie: Les oulémas, véritable pouvoir dans le pays

10 Juillet 2019

Le blogueur mauritanien Mohamed Cheikh Ould Mkhaïtir est toujours en détention, mais sa libération pourrait être imminente. Il s'est de nouveau repenti, condition posée par les chefs religieux pour sa libération.

Condamné pour un article jugé blasphématoire envers le prophète Mahomet et détenu depuis plus de cinq ans, le blogueur Mohamed Cheikh Ould Mkhaïtir s'est de nouveau repenti mardi (09.07.2019). C'était la condition posée par les chefs religieux pour le remettre en liberté.

Le président mauritanien sortant, Mohamed Ould Abdel Aziz, avait justifié le mois dernier le maintien en détention du blogueur pour des questions liés à sa sécurité personnelle" et à celle du pays.

Lundi soir, il s'est réuni avec des oulémas, érudits et imams pour les "consulter à ce sujet". La rencontre a abouti à une décision d'un "repentir public du blogueur sur les médias et réseaux sociaux".

Une commission d'oulémas a été constituée pour "suivre" le processus menant à la libération du blogueur, "après une rencontre avec lui" dans son lieu de résidence, au sein d'une forteresse à Nouakchott.

Quel poids ont les chefs religieux en Mauritanie ? La réponse du sociologue mauritanien Diop Amadou El Hadj.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.