Afrique: CAN 2019 - Pour Gradel, le plus important n'est pas la façon de jouer

Alors que la Côte d'Ivoire est critiquée par plusieurs observateurs en raison de son jeu très peu séduisant, Max-Alain Gradel, lui, ne l'entend pas forcément de cette oreille. Présent en conférence de presse ce mercredi, à la veille du match contre l'Algérie en quart de finale de la CAN 2019, l'attaquant des Eléphants estime pour sa part que le plus important, c'est la victoire.

« Le plus important dans un match de football, c'est de gagner pour pouvoir avancer. Il y a des équipes qui ont mieux joué et elles ne sont plus là. L'état d'esprit est bon dans le groupe et nous sommes sereins et prêts pour le match », a-t-il dit.

Présent à la CAN depuis 2012 avec la Côte d'Ivoire, l'avant-centre de Toulouse a soulevé le trophée en 2015 avec les Eléphants. Et il compte bien revivre la même chose en Egypte, même si c'est l'Algérie, considérée comme la meilleure équipe de la compétition, qui se dresse devant.

« Depuis le début de la compétition, l'Algérie a montré qu'elle est une équipe costaud, en défense tout comme en attaque. On verra ce que le match va donner et nous saurons si elle pourra répéter ses matchs précédents ».

Algérie-Côte d'Ivoire, c'est ce jeudi à partir de 16H GMT.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.