11 Juillet 2019

Afrique: Message du Secrétaire général des Nations Unies à l'occasion de la Journée mondiale de la population

Photo: @UNFPASenegal
Des filles montrant leur adhésion à la prochaine Conférence Internationale pour la Population et le Développement (CIPD) prévue en novembre 2019 à Nairobi, Kenya
opinion

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 est le plan d’action dont le monde s’est doté pour bâtir un avenir meilleur pour toutes et tous sur une planète saine. En cette Journée mondiale de la population, nous ne pouvons nier que cette mission est étroitement liée aux tendances démographiques, parmi lesquelles la croissance démographique, le vieillissement de la population, les migrations et l’urbanisation.

Si la population mondiale, dans l’ensemble, continue d’augmenter, cette croissance est inégale. Dans nombre des pays les moins avancés, le développement durable est menacé par la rapidité de la croissance démographique et la vulnérabilité face aux changements climatiques. Dans d’autres pays, la difficulté tient au vieillissement de la population, notamment à la nécessité de permettre à chacun de vieillir en restant actif et en bonne santé et de bénéficier d’une protection sociale suffisante. Alors que le monde continue de s’urbaniser (68 % de la population mondiale devrait vivre en milieu urbain d’ici 2050), le développement durable et les changements climatiques seront de plus en plus tributaires d’une croissance urbaine maîtrisée.

 Nous devons non seulement maîtriser ces tendances démographiques, mais également tenir compte de la relation entre population, développement et bien-être individuel. Il y a 25 ans, lors de la Conférence internationale sur la population et le développement tenue au Caire, les dirigeants du monde ont pour la première fois énoncé les liens qui existaient entre population, développement et droits de l’homme, y compris les droits en matière de procréation. Ils ont également convenu que la promotion de l’égalité des sexes était à la fois un impératif moral et une des voies les plus fiables vers le développement durable et l’amélioration du bien-être de tous.

 La Journée mondiale de la population de cette année est l’occasion d’appeler l’attention de la communauté internationale sur les objectifs de la Conférence du Caire qui doivent encore être atteints.

Malgré les progrès accomplis dans le sens d’une réduction de la mortalité maternelle et des grossesses non désirées, de nombreux problèmes subsistent. Partout dans le monde, nous constatons un recul des droits des femmes, notamment en ce qui concerne les services de santé essentiels. Les problèmes liés à la grossesse demeurent la principale cause de décès chez les filles de 15 à 19 ans. La violence fondée sur le genre, qui tire son origine de l’inégalité, continue de faire des ravages.

En novembre, un sommet marquant le 25e anniversaire de la Conférence du Caire se tiendra à Nairobi. J’invite les États Membres à y participer au plus haut niveau et à y prendre des engagements politiques et financiers fermes en vue de la réalisation du programme d’action de la Conférence.

Concrétiser la vision de l’avenir esquissée lors de la Conférence internationale sur la population et le développement ouvrira des perspectives à celles et ceux qui ont été laissés de côté et contribuera à ouvrir la voie à un développement durable, équitable et partagé par tous.

En savoir plus

Il y a vingt-cinq ans, les dirigeants ont promis de faire progresser la santé et les droits des femmes. Ont-ils tenu leur promesse ?

Il y a 25 ans, 179 gouvernements ont adopté un programme d'action visionnaire visant à protéger la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.