Congo-Brazzaville: Gala de boxe - Landry Kankonde domine Junior Lumbwe

L'opposition attendue à la cérémonie organisée par Fingerwin et C2TV Sport, entre le champion de la République démocratique du Congo (RDC) actuel de mi-lourd et un ancien champion national a tenu ses promesses. A la fin, c'est Landry Kankonde qui s'est imposé face à Junior Lumbwe en déficit de rythme après cinq ans d'absence sur le ring.

Champion de la RDC de boxe de la catégorie mi-lourd, Landry Kankonde, alias Balo The Punicher, a ajouté une énième victoire à son palmarès. Il a brisé, le 28 juin dernier à l'espace Village Chez Ntemba, à Kinshasa, le brevet d'invincibilité de Junior Lumbwe, alias Cinq chiffres. C'était dans un gala international de boxe qui a mis aux prises les boxeurs de Kinshasa et ceux de Brazzaville.

Quatre combats nationaux et quatre autres combats internationaux opposant les boxeurs des deux rives du fleuve Congo ont été livrés. Balo s'est retrouvé face à Cinq chiffres, ancien champion du Congo de mi-lourd et invaincu dans plusieurs combats amateurs et professionnels. Ce dernier n'a pas résisté aux assauts répétés du champion en titre qui l'a pressé dès l'entame du combat. En effet, Junior Lumbwe a été renvoyé sur le tapis avant la fin du premier round.

Le vainqueur décrypte son adversaire et le combat en ces termes : « Lumbwe est un bon boxeur, il a battu plusieurs grands noms de boxe dans ce pays. Après cinq ans sans monter sur le ring, il accepte de m'affronter en espérant me battre malgré ces années d'absence sur le ring et il était très sûr de lui. Mais j'avais promis à mes fans et autres de le démolir et voilà, je l'ai fait ».

A propos de la stratégie du combat, Landry Balo explique: « Mon staff m'a demandé de le presser dès le premier round, en sachant qu'il s'épuisera et c'est ce que j'ai fait. Mais dès le premier contact du premier round, j'ai été touché à l'arcade gauche et le saignement était vraiment excessif. Mais cela ne m'a pas affecté parce que j'avais un mental d'acier, avec un objectif de gagner coûte que coûte... ».

Pour sa part, promettant de se lancer encore plus dans le travail, Junior Lumbwe a laissé entendre: «L'absence sur le ring est un grand défaut pour un compétiteur. Mais j'étais toutefois présent aux entraînements. Ce combat a prouvé que mon esprit de guerrier tient bon, alors que mon adversaire est actif et que je dois toujours faire face aux meilleurs... Je viens d'enregistrer une première défaite, sinon j'allais totaliser vingt victoires en vingt combats. Je garde le moral ».

Junior Lumbwe a donc subi la punition du champion du Congo Kinshasa en titre du premier au sixième et dernier round. Landry Kankonde a dédié sa victoire à son coach, Ben Kabundi, et à l'ensemble du Boxing Club Moto, son club, dans la commune de Ngiri-Ngiri, à sa famille, ses fans et ses collègues de l'université catholique de Kinshasa, et au député Eddy Iyeli pour son soutien idoine.

Après ce premier acte du gala de boxe de Fingerwin et C2TV Sport à Kinshasa, un deuxième est prévu à Brazzaville. Et le prochain adversaire de Landry Kankonde est un pugiliste de cette ville Congo qui a affronté à combat égal un adversaire également venu de Brazzaville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.